Le Fil

Le fil d'information en santé environnementale

Résultats 1 à 10 sur 436 :   123456789101112131415>>>

436 résultats - Nombre de résultats par page :

Capture

Les pollens, les pollinoses et autres maladies respiratoires allergiques. Note de synthèse

Ce document est réalisé dans le cadre de l’actualisation de la fiche « Les pollens, les pollinoses et autres maladies respiratoires allergiques » du Tableau de bord santé environnement publié par l’Observatoire régional de la santé Provence-AlpesCôte d’Azur en 2012. Ce projet est financé par l’Agence régionale de santé Provence-Alpes-Côte d’Azur dans le cadre de son PRSE.

ORS Provence-Alpes-Côte d’Azur, ARS Paca, 2021-03, 30 p.

Publié le 14/04/2021

Allergie, Maladie respiratoire, Environnement, ORS Provence-Alpes-Côte d'Azur, ARS Provence-Alpes Côte d'Azur, PRSE, Rapport

Environnement, Pathologies


Capture

Pollution de l'air ambiant : nouvelles estimations de son impact sur la santé des Français

Santé publique France a estimé, a posteriori sur la mortalité, les conséquences des baisses de la pollution de l’air ambiant observées durant le 1er confinement. Les résultats publiés le 14 avril soulignent que ces baisses ponctuelles des niveaux de pollution au printemps 2020 ont été associées à des bénéfices non-négligeables pour la santé : 

  • 2 300 décès évités en lien avec une diminution de l’exposition aux particules, dont les sources sont multiples et qui représentent la pollution de fond,
  • 1 200 décès évités en lien avec une diminution de l’exposition au dioxyde d’azote (NO2), liée principalement au trafic routier.

Ces bénéfices sont majoritairement dus à des effets évités à plus long terme (diminution de la contribution de la pollution au développement de pathologies conduisant au décès), et dans une moindre mesure à des effets évités à court terme (décompensation de pathologies préexistantes). Ces résultats montrent qu’une action volontariste sur la réduction des émissions de polluants dans l’air se traduit par une diminution sensible de l’impact de la pollution atmosphérique sur la santé, et la mortalité en particulier.

Sylvia Medina, Lucie Adélaïde, Vérène Wagner (et al.), Santé publique France, 2021-04-14, 64 p. (rapport et infographie)

Publié le 14/04/2021

Pollution de l'air, Air extérieur, Covid-19, Santé publique France, Rapport

Air, Pathologies


vign_le-fil-a-fil_img

Fil-à-Fil N° 30 - Perturbateurs endocriniens et périnatalité

Au sommaire de la newsletter du Fil-à-Fil :

  • "Sur le fil - Une action" :
    • ENVIRONMENT MATTERS : Vivre dans un environnement sain est important pour la santé de toute la famille (plateforme CREER)
    • La Ville de Marseille s'engage pour bannir les perturbateurs endocriniens dans le secteur de la petite enfance
  • "Le profil - Un acteur" : Les URPS Médecins Libéraux et Sages-Femmes PACA accompagnent les professionnels de la périnatalité pour la prévention des risques liés aux perturbateurs endocriniens
  • "La rubrique méthodologique" : Les perturbateurs endocriniens : Qu’est-ce que c'est ? Comment fonctionnement-ils ? Quelles sont les sources d’exposition ? Y a-t-il des personnes plus sensibles ? Quelles actions ?
  • "Le fil rouge - Un site Internet" : Agir pour bébé. Des clés pour penser son environnement

mais aussi : des formations, des dossiers en ligne et de la littérature dans les rubriques "Au fil des connaissances" et  "Le filon : Un ouvrage".

Quatre fois par an, sur un thème spécifique de la santé environnementale, les documentalistes du CRES et du CYPRES réunissent pour le Fil-à-Fil un comité de rédaction pour sélectionner une action et un acteur régional, de la méthodologie et les informations les plus pertinentes et actualisées illustrant la thématique.

Elle est complémentaire de la veille quotidienne sur l’actualité de la santé environnementale sélectionnée pour le Filin.

Publié le 13/04/2021

ARS Provence-Alpes Côte d'Azur, PRSE Provence-Alpes-Côte d'Azur, Périnatalité

Pathologies, Polluant, Promotion de la santé


Capture

Le coronavirus dans les eaux usées

Le réseau ÎSEE, en partenariat avec l’agence de l’eau Seine-Normandie, a proposé un échange autour de la surveillance du coronavirus dans les eaux usées le 16 mars dernier, auquel participait le réseau Obépine. Le replay est désormais disponible.

Parallèlement, les premiers rapports d’analyses du Réseau Obépine viennent d'être publiés

Obépine (OBservatoire ÉPIdémiologique daNs les Eaux usées) est un consortium de recherche qui vise à promouvoir l’analyse des eaux usées pour y détecter d’éventuelles traces de virus SARS-Cov-2 comme outil de surveillance épidémiologique dans le cadre d’un plan de lutte intégrée contre l’épidémie de Covid-19.

 

Publié le 02/04/2021

Covid-19, Eau, Gestion des déchets, Surveillance sanitaire

Eau, Pathologies


Capture

Variations spatiotemporelles du risque de cryptorchidies opérées en France et hypothèses environnementales

Santé publique France a mis en place un programme national de surveillance des indicateurs de santé reproductive en lien avec l'exposition aux perturbateurs endocriniens. La cryptorchidie (non descente des testicules dans le scrotum chez le garçon) a été sélectionnée dans ce cadre sur la base du poids des preuves. Cette nouvelle étude, menée à partir du PMSI sur les nouveaux cas de cryptorchidies opérées sur la période 2002-2014 dans la population des garçons de 0 à 6 ans, a pour originalité une analyse des données nationales à une échelle fine, le code postal. Cette approche a permis d'étudier sur une durée de 13 ans un échantillon important de cas incidents (91 400 en France entière, incluant l'Outremer, et 89 382 en France métropolitaine) et d'analyser leur distribution géographique par des méthodes statistiques adaptées.

Une vingtaine de clusters de quelques centaines de km2, dispersés dans le Nord et le Centre-Est de la France ont été identifiés. Leur analyse descriptive suggère le rôle contributif de facteurs socio-économiques et environnementaux géographiquement déterminés dans la survenue de cryptorchidies. Cette étude descriptive est la première à être réalisée sur les cryptorchidies opérées à une échelle nationale, avec un très large échantillon. Elle doit être considérée comme une étude de génération d'hypothèses. Les hypothèses discutées au regard de possibles expositions environnementales ou professionnelles, actuelles ou passées, à des perturbateurs endocriniens (métaux, dioxines, PCB) doivent être approfondies au moyen d'études écologiques et testées par des études étiologiques ciblées.

Joëlle Le Moal, Sarah Goria, Agnès Guillet (et al.), Santé publique France, 2021-03, 41 p.

Publié le 02/04/2021

Perturbateur endocrinien, Malformation congénitale, Enfant, Santé publique France, Rapport

Pathologies, Polluant


Capture

Jardins à visée thérapeutique : 8ème Appel à projets

« Les jardins à visée thérapeutique sont des espaces extérieurs naturels qui permettent de maintenir une diversité vivante, qu’elle soit sociale (insertion et lien social), économique (fonction nourricière et de soins), écologique (végétales et animales). Ce sont des jardins aménagés selon des critères spécifiques ». (Charte Jardins & Santé).

Jardins & Santé lance son 8ème appel à projets, financé par les dons et cotisations récoltés par l’association ainsi que par une campagne de financement participatif.
La dynamique de Jardins & Santé est renforcée par le soutien de nouveaux partenaires : le Fonds de dotation Green Link et la Fondation Lemarchand.

La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 1er septembre 2021.


Renseignements : contact@jardins-sante.org

Publié le 29/03/2021

Jardin thérapeutique, Appel à projets

Environnement, Pathologies, Promotion de la santé, Sol


Capture

Comment faire agir les 15-25 ans de la région Auvergne-Rhône-Alpes face à la pollution ?

Suivez la campagne Instagram #preventionpollution sur @centreleonberard, @eco.sepr et @passregion du 29 mars au 23 avril 2021.

Publié le 25/03/2021

Cancer, Facteur de risque, Jeune adulte, Communication, Internet, Région Auvergne Rhône-Alpes

Pathologies, Polluant, Promotion de la santé


inserm logo

Pollution de l'air : le carbone suie associé à un risque accru de cancer

Le carbone suie a déjà été lié à de nombreux problèmes de santé, des travaux publiés dans la revue EHP le 24 mars 2021 suggèrent pour la première fois qu’une exposition à long terme au carbone suie est aussi associée à un risque accru de cancer, notamment du poumon.

Communiqué de presse Inserm - 24 mars 2021

Emeline Lequy, Jack Siemiatycki, Kees de Hoogh (et al.), Contribution of long-term exposure to outdoor black carbon to the carcinogenicity of air pollution: evidence regarding risk of cancer in the Gazel cohort

 


Publié le 24/03/2021

Pollution de l'air, Cancer, Facteur de risque, INSERM, Transport automobile

Air, Pathologies, Polluant, Transport


etudenutri

Certains cocktails de pesticides favoriseraient le risque de cancer du sein chez les femmes ménopausées

Certains pesticides utilisés en Europe sont suspectés d’avoir des effets néfastes sur la santé humaine. Ils provoqueraient des perturbations hormonales et auraient également des propriétés carcinogènes, déjà observées en milieu professionnel. Le lien entre l’exposition à ces pesticides via l’alimentation et le cancer du sein dans la population générale est encore peu étudié. Des chercheurs d’une équipe mixte INRAE, Inserm, Cnam et Université Sorbonne Paris Nord ont déjà montré que les consommatrices d’aliments issus de l’agriculture biologique de la cohorte NutriNet-Santé, avaient un moindre risque de cancer du sein en post-ménopause

Publié le 15/03/2021

Cancer du sein, Pesticide

Pathologies


hcsp_logo

Maîtrise du risque associé à la présence de plomb dans l'environnement extérieur : rapport et avis du HCSP

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) se prononce sur les conséquences sanitaires individuelles de l’exposition environnementale au plomb et émet des recommandations pour la prévention du saturnisme en population générale. Dans toutes les classes d’âge, les effets du plomb sur la santé peuvent être observés même à de faibles niveaux de plombémie.

Le HCSP rappelle que les enfants âgés de moins de 7 ans sont la population cible pour le dépistage des surexpositions environnementales au plomb et que le principal mode d’exposition au plomb hors alimentation, est aujourd’hui l’ingestion de poussières des sols et des surfaces. Il recommande d’inviter les personnes préoccupées par les effets du plomb sur leur santé ou celle de leurs enfants à consulter leur médecin ou les spécialistes des Centres de consultation de pathologies professionnelles et environnementales ou des Centres antipoison, pour des conseils de prise en charge et/ou de prévention adaptés.

Le HCSP énonce des préconisations pour la caractérisation de la contamination par le plomb des espaces intérieurs, des sols meubles et des poussières extérieures. Il recommande d’abaisser le seuil réglementaire pour le contrôle des travaux en présence de plomb dans le bâtiment. Il recommande d’interdire l’utilisation de plomb laminé dans les constructions neuves et d’identifier, dans une liste positive régulièrement mise à jour, les emplois restant autorisés du plomb laminé pour la réfection ou la réhabilitation du bâti ancien.

Rapport, HCSP, 2021-02-01, 61 p. et Avis, 2021-01-28, 6 p.  [En ligne le 4 mars 2021]

Publié le 05/03/2021

Plomb, Saturnisme, Eau potable, Avis, HCSP, Prévention

Habitat, Pathologies, Polluant, Promotion de la santé, Sol


Résultats 1 à 10 sur 436 :   123456789101112131415>>>
Afficher/masquer