Le Fil

Le fil d'information en santé environnementale

Résultats 11 à 20 sur 2568 :   <<<123456789101112131415>>>

2568 résultats - Nombre de résultats par page :

ANSES

Programme national de recherche Environnement-Santé-Travail : lancement des appels à projets de recherche 2020

L’Anses lance ce jour ses appels à projets de recherche annuels dans le cadre du programme national de recherche Environnement-Santé-Travail (PNR EST). L’édition 2020 de ce programme comprend deux appels à projets pour un montant total de l’ordre de 7 millions d’euros : un appel à projets général sur les thèmes santé-environnement et santé-travail qui inclut une enveloppe de 2 millions d’euros dédiée au sujet des perturbateurs endocriniens, et un deuxième appel spécifique sur le thème « radiofréquences et santé ».

Publié le 12/11/2019

Santé au travail, Recherche, Perturbateur endocrinien, Radiofréquence, ANSES

Environnement professionnel, Polluant


vign2_capture

Comité Régional d'Alimentation (CRALIM) 2019

Le Comité régional d’alimentation (CRALIM) de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur 2019 s’est tenu le vendredi 4 octobre 2019 matin à la Préfecture de Marseille et a réuni les acteurs régionaux de l’alimentation. C’est le premier CRALIM suite à la promulgation de la loi EGALIM et au décret de loi qui en fixe les modalités et les membres.

Le sujet traité lors de ce CRALIM s’est concentré sur les obligations fixées à la restauration collective par la loi EGALIM en terme d’approvisionnements durables.

Publié le 05/11/2019

Restauration collective, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Développement durable

Alimentation


Capture

" Commencez par améliorer un plat que vous aimez déjà "

Cette nouvelle campagne de Santé publique France vise à décrypter les nouvelles recommandations nutritionnelles, en mettant en exergue deux d'entre elles : augmenter sa consommation de légumes secs et aller vers les féculents complets.

Les recommandations alimentaires simplifiées pour les adultes sont reparties en trois catégories : 

  • Augmenter sa consommation de fruits et légumes, de légumes secs et de fruits à coque non salés, son activité physique et le « fait maison ».
  • Aller vers les aliments bio, de saison, ou produits localement, une consommation en alternance de poissons gras et maigre, une consommation suffisante mais limitée de produits laitiers, des féculents complets, de l’huile de colza et de noix riche en oméga 3 et de l’huile d’olive.
  • Réduire la viande, la charcuterie, l’alcool, les produits et les boissons sucrés, les produits salés, les produits avec un Nutri-Score D et E, le temps passé assis.
Publié le 25/10/2019

Politique de santé, Alimentation, Santé publique France, Campagne d'information

Alimentation


ars_paca_logo

Un deuxième cas de Zika diagnostiqué dans le Var

L'Agence régionale de santé PACA signale le 21 octobre qu'une personne atteinte de l’infection à virus Zika a été diagnostiquée dans le Var,  dans le même quartier qu'un premier cas autochtone de Zika signalé le 9 octobre.  Ces personnes sont aujourd’hui guéries.

C'est la 1ère fois en Europe qu'une transmission vectorielle du zika par l'Aedes albopictus est identifiée. Il est donc nécessaire de documenter au mieux cet épisode. C’est pour cette raison que les investigations épidémiologiques, microbiologiques et entomologiques se poursuivent.

Communiqué de presse ARS PACA, 2019-10-21

Communiqué de presse ministère des solidarités et de la santé, 2019-10-22

Veille-hebdo Provence-Alpes-Côte d'Azur, n° 2019-42, 2019-10-23, 8 p.

Publié le 25/10/2019

Zika, Var, Surveillance sanitaire, ARS Provence-Alpes Côte d'Azur

Environnement, Pathologies, Santé publique


SPPPI_reponses

TEMPS#2 de la concertation du projet RÉPONSES - du 7 au 9 novembre 2019

Les habitants et usagers du pourtour de l’Étang de Berre sont invités à participer à la concertation Temps#2, la co-construction du plan d’actions. Il s’agira d’examiner les actions proposées par les collèges en réponse aux attentes exprimées lors des temps de concertation du mois de juin dernier. Les acteurs du Comité de pilotage RÉPONSES viennent à la rencontre des habitants pour récolter leur perception des actions inscrites dans le plan pour améliorer la qualité de l’air et la santé-environnement. En vous inscrivant aux ateliers vous devenez contributeur.

  • Jeudi 7 novembre18h-20h30 : Espace l'Olivier, Zone d'activités le Tubé, 32 rue des Taillandiers, 13800 Istres
  • Vendredi 8 novembre, 18h-20h30 : Best Western Marseille-Aéroport, D20H, 13127 Vitrolles
  • Samedi 9 novembre, 9h30-12h : Cinéma Multiplexe Le Palace, ZAC des Plaines de Figuerolles, 13500 Martigues

Chaque temps se déroulera sur le même scenario : présentation du projet, travail collectif sur les actions présentées, et consolidation des productions.

Pour faciliter le bon déroulement de la séance, merci de vous inscrire via le formulaire : https://forms.gle/aqNCXaYNWQXd8DCy5

Publié le 25/10/2019

SPPPI PACA, Participation citoyenne

Air


Ministere

Le Gouvernement est déterminé à améliorer rapidement et durablement la qualité de l'air pour protéger la santé des Français

Le Gouvernement est déterminé à améliorer rapidement et durablement la qualité de l’air, qui constitue un impératif de santé publique et environnemental. Le principal émetteur de NO2 est le trafic routier. La ministre de la Transition écologique et solidaire, prend acte de l’arrêt du 24 octobre de la Cour de justice de l’Union européenne relatif au non-respect des normes de qualité de l’air pour le dioxyde d’azote (NO2). Actuellement, le dépassement des normes européennes de ce polluant fait l’objet de contentieux à l’encontre de plusieurs autres États membres.

Publié le 24/10/2019

Qualité de l'air, Union européenne

Air


Ministere

Perturbateurs endocriniens : la France engage la reconnaissance du Bisphénol B comme " substance extrêmement préoccupante "

A la suite de la publication d’une étude de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) sur les propriétés de perturbateur endocrinien du Bisphénol B, Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire et Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, ont décidé d’engager les procédures permettant de reconnaître cette substance comme perturbateur endocrinien. Cette reconnaissance, dans le cadre du règlement REACH, doit permettre à terme d’éviter son utilisation comme substituant au Bisphénol A ou Bisphénol S

Publié le 24/10/2019

Reach, Communiqué de presse, Bisphénol A, Perturbateur endocrinien

Polluant


logo_qa-e689d

2ème conférence régionale pour la qualité de l'air : engagement des acteurs en région PACA

Cet évènement a permis d’entretenir et de renforcer la mobilisation des acteurs mais aussi de :
1. partager les enjeux liés à la qualité de l’air sur notre territoire
2. présenter l’avancement de la démarche de révision des PPA (06, 13 et 83)
3. promouvoir les bonnes pratiques par des exemples d’actions visant à limiter l’impact des secteurs émetteurs de polluants atmosphériques sur les populations
4. formaliser l’engagement des acteurs volontaires du territoire pour améliorer durablement la qualité de l’air

A l’issue de cette conférence, tous les acteurs étaient invités à signer la charte régionale d’engagement pour la qualité de l’air. Cette charte a été signée par l’Etat, les métropoles régionales Aix-Marseille Provence, Toulon Provence Méditerranée et Nice Côte d’Azur, la Région, l’ADEME, l’ARS, AtmoSud, RTE, GRDF, GrtGaz, Enedis et le GPMM.

Publié le 23/10/2019

Qualité de l'air

Air


Inserm

Certains polluants organiques persistants pourraient augmenter l'agressivité du cancer du sein

De récentes études ont suggéré que l’exposition à des polluants organiques persistants ou POPs (polluants environnementaux perturbateurs endocriniens et/ou carcinogènes que l’organisme ne peut éliminer), qui s’accumulent dans la chaîne alimentaire, serait un facteur de risque du cancer du sein. Cependant, l’influence de ces POPs sur le niveau d’agressivité du cancer reste peu étudiée.

Publié le 23/10/2019

INSERM, Cancer du sein, Dioxine, PCB

Pathologies, Polluant


Telephone

Expositions aux téléphones mobiles portés près du corps

Le contrôle de l’exposition aux ondes émises par les téléphones mobiles a été modifié en 2016, afin de tenir compte de l’évolution des modèles et des usages. Depuis, les fabricants sont tenus d’évaluer l’exposition dans des conditions réalistes d’utilisation, à savoir lorsque le téléphone est placé très près du corps, au maximum à 5 mm de distance. Or, un nombre important de téléphones conformes à la précédente réglementation encore utilisés présentent des niveaux d’exposition élevés lorsqu’ils sont placés près du corps. L’Anses a ainsi été sollicitée afin d’évaluer les éventuels effets sur la santé liés à ces conditions d’expositions. Suite à son expertise, l’Anses recommande que des mesures soient prises afin que les utilisateurs ne soient plus exposés à des niveaux élevés lorsque les téléphones sont portés près du corps.

Publié le 22/10/2019

Ondes électromagnétiques, Téléphone mobile


Résultats 11 à 20 sur 2568 :   <<<123456789101112131415>>>
Afficher/masquer