Le Fil

Le fil d'information en santé environnementale

Résultats 121 à 130 sur 2529 :   <<<123456789101112131415>>>

2529 résultats - Nombre de résultats par page :

img_bg_header2

Opération Fruits et légumes témoins

L’ADEME souhaite accompagner 16 stations d'expéditions et exploitations agricoles de fruits et légumes afin de démontrer que dans la dynamique actuelle, ce secteur peut activer des leviers supplémentaires afin de réduire les pertes alimentaires tout en faisant des économies financières.

L’appel à candidatures est ouvert à toutes les stations, les producteurs-expéditeurs et les expéditeurs indépendants, situés en France métropolitaine, qui produisent des fruits ou des légumes destinés à la consommation humaine.

L'ADEME propose :

  • Un diagnostic complet des pertes alimentaires par des consultants experts indépendants
  • Un plan d’actions sur mesure pour réduire les pertes et réaliser des économies financières
  • Un accompagnement à la mise en œuvre de ce plan d’actions pendant 10 mois
  • Des outils de communication dédiés pour valoriser votre démarche

 

Candidatez en ligne avant le 8 mai 2019. (en moins de 10 minutes).

Publié le 17/04/2019

Gaspillage alimentaire, Milieu professionnel, Appel à candidatures, ADEME

Alimentation, Déchets, Environnement professionnel


Capture

Zones à faibles émissions à travers l'Europe

L'ADEME publie une mise à jour du développement en Europe des zones à faible émissions (LEZ) (en anglais « low emission zones »). En novembre 2018, 231 LEZ sont dénombrées dans 13 pays européens. Face aux enjeux sanitaires liés à une mauvaise qualité de l'air et à la problématique du dépassement des valeurs limites réglementaires des concentrations en particules et en dioxyde d'azote, plusieurs pays européens ont mis en oeuvre depuis les années 2000 des zones dont l'accès est interdit aux véhicules les plus polluants : les Low Emission Zones (LEZ) ou zone à faibles émissions. Le principe d'une LEZ repose sur l'interdiction d'accès à une ville (ou partie de ville) pour les véhicules qui ne répondent pas à certaines normes d'émissions ou d'équipements (normes Euro et/ou présence d'un filtre à particules). En France, ce type de dispositif est mis en oeuvre à Paris depuis 2015. Il est aussi expérimenté à Grenoble depuis 2017 et à Strasbourg depuis 2018. Plusieurs leviers pour le développement des LEZ sont identifiés dans cette étude.

Pouponneau M., Forestier B., Cape F., Les zones à faibles émissions (Low Emission Zones) à travers l’Europe : déploiement, retours d’expériences, évaluation d’impacts et efficacité du système, ADEME, Rincent Air, 2019-02, 136 p. 

Publié le 17/04/2019

Pollution automobile, Pollution de l'air, Réglementation, Urbanisme, Rapport, ADEME

Air, Habitat


inserm_logo

Inserm : vers un meilleur système d'identification des perturbateurs endocriniens

Le projet européen OBERON (Integrative strategy of testing systems for the identification of endocrine disruptors related to metabolic disorders) coordonnée par l'Inserm vise à développer des tests qui permettront de cerner avec plus de précisions et de certitude comment des composés suspectés d’être des perturbateurs endocriniens pourraient induire des troubles métaboliques et, à terme, d’identifier ces composés.

Ce sont 11 partenaires, issus de 6 pays européens, qui vont participer au consortium OBERON. Karine Audouze, chercheuse dans l'unité Inserm 1124 spécialisée en bioinformatique, mènera des études de biologie des systèmes. Elle assurera aussi la coordination de l'ensemble des équipes, pendant 5 ans.

En pratique, dix composés issus de sept familles chimiques vont constituer le socle de ces études : bisphénols, phthalates, polyfluoroalkyles, métaux lourds, insecticides organochlorés, parabènes et dioxines.

Publié le 16/04/2019

Perturbateur endocrinien, Recherche, INSERM, Europe

Polluant


Capture

Lancement du tour de France "France Mobilités"

Le tour de France de la démarche France Mobilités vient d’être lancé lors d’une première étape à Grans (Bouches-du-Rhône) le 15 avril, en présence du Premier ministre. Initiée par Elisabeth Borne, Ministre chargée des Transports, France Mobilités est une démarche collaborative pour favoriser le développement et la diffusion de solutions innovantes de mobilité dans les territoires, en particulier ruraux et périurbains : covoiturage, véhicules et vélos en libre-service, mobilité solidaire, … A chaque étape en région de ce tour de France, des innovateurs et des territoires pourront présenter leurs solutions et les projets qu’ils déploient, se rencontrer et échanger avec les services de l’Etat et des collectivités sur les outils mis à leur disposition.

Des appels à projets, financements, cellules régionales d’appui, guichet unique, plateforme en ligne de mise en relation, …seront mis au service de cette démarche.

 

Publié le 16/04/2019

Collectivité locale, Mobilité douce, Ministère chargé des transports, Dossier de presse

Transport


anses_logo

Additif alimentaire E171 : avis de l'Anses

L’additif alimentaire E171, constitué de particules de dioxyde de titane (TiO2) notamment sous forme nanoparticulaire, est utilisé dans de nombreux produits alimentaires. Suite à ses travaux d’expertise conduits en 2017, l’Anses a été saisie en février 2019 pour faire le point des études les plus récentes sur la toxicologie par voie orale du E171 et actualiser ses recommandations. A l’issue de cette expertise, l’Agence conclut qu’elle ne dispose pas d’éléments nouveaux permettant de lever les incertitudes sur l’innocuité de l’additif E171. Suite à cette expertise, le gouvernement pourrait annoncer l'interdiction de l'utilisation de cet additif dans l'alimentation mais pas dans les cosmétiques ni les médicaments.

Anses, 2019-04-12, 44 p.

Publié le 16/04/2019

Qualité de l'alimentation, Nanotechnologie, ANSES, Avis

Alimentation, Polluant


Capture

Cancers d'origine professionnelle : évolution statistique, actions de prévention et d'accompagnement des salariés exposés

Le rapport 2019 de l'Assurance maladie branche risques professionnels a pour thème les cancers reconnus d’origine professionnelle. En moyenne, 1 840 cancers professionnels sont reconnus chaque année en France, principalement chez des ouvriers retraités et en lien avec l’amiante. En 20 ans, le nombre de cancers professionnels reconnus a été multiplié par 3, pour un coût d'1,2 milliard d’euros aux entreprises à travers leurs cotisations AT/MP. Parmi les cancers professionnels reconnus, la part liée à l’amiante est prépondérante (80 % sur la période 2013-2017). Il s’agit de cancers du poumon dans 70 % des cas et de mésothéliomes dans 30 % des cas.

Assurance maladie risques professionnels, 2019-04, 28 p.

Publié le 15/04/2019

Risque professionnel, Cancer, Rapport, Amiante, Assurance maladie

Environnement professionnel, Pathologies


Ministere

Le gouvernement confirme son ambition de réduire les produits phytosanitaires de moitié d'ici 2025 et sortir du glyphosate pour une majorité d'usages d'ici fin 2020

Le comité d'orientation stratégique et de suivi (COS) du plan national de réduction des produits phytosanitaires s'est réuni mercredi 10 avril 2019. Ce premier Comité de lancement a permis au gouvernement de ré-affirmer, au travers du nouveau plan Ecophyto II+, sa volonté ferme d’atteindre les objectifs de réduction de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques de moitié d’ici à 2025 et de sortie du glyphosate pour une majorité des usages d’ici fin 2020.

Publié le 11/04/2019

Pesticide, Ecophyto

Polluant


Alerte

La Commission des alertes en santé-environnement lance un portail internet qui recueille les signalements

La Commission nationale de déontologie et des alertes (CNDASPE) ouvre un site internet qui facilite la remontée des signalements en matière de santé publique et d'environnement.

Publié le 10/04/2019

Alerte

Environnement, Santé publique


CGEDD

Évaluation du troisième plan national Santé-Environnement

La mission porte sur l'évaluation du troisième plan santé environnement (PNSE 3) couvrant la période 2014-2019, plan de santé publique dans le cadre de la prévention des maladies non transmissibles (tabac, alcool, malnutrition, absence d'exercice physique). Le PNSE 3 comporte quatre types d'actions : certaines concernent une ou plusieurs sources désignées de risques, d'autres spécifiquement un " milieu ", d'autres encore une pathologie ou un type de pathologies, et quelques-unes concernent une population particulière.

Publié le 09/04/2019

Rapport, Plan national Santé Environnement, Evaluation

Plans environnementaux


hcsp_logo

Avis sur le projet de décret relatif à la lutte anti-vectorielle

L’objet du projet de décret était de prévenir l’implantation et le développement des vecteurs par des mesures d’hygiène et de salubrité et de diminuer la transmission d’agents pathogènes, ainsi que de gérer les épidémies par des interventions rapides autour des cas. Pour atteindre ces objectifs, le projet de décret confiait aux agences régionales de santé les missions de surveillance entomologique etd’intervention autour des nouvelles implantations de moustiques, fait reposer la gestion des épidémies de maladies à vecteur sur le dispositif Orsec, confie à l’Anses la coordination de l’expertise sur les vecteurs, rappelle le rôle des maires en matière de respect de salubrité sur leur territoire.

Le Haut consiel de la santé publique (HCSP) a rendu un avis favorable à ce projet de décret.

HCSP, 2018-09-14, 3 p. (mis en ligne le 4 avril 2019)

Publié le 05/04/2019

Environnement, Pathologies


Résultats 121 à 130 sur 2529 :   <<<123456789101112131415>>>
Afficher/masquer