Le Fil

Le fil d'information en santé environnementale

Résultats 1 à 10 sur 159 :   123456789101112131415>>>

159 résultats - Nombre de résultats par page :

ANSES

La lutte contre le Covid-19 ne doit pas occulter les risques liés aux épidémies de dengue qui sévissent dans les territoires français d'Outre-Mer

Dans le contexte de pandémie de Covid-19, l’Anses a été saisie en urgence par la Direction générale de la santé pour évaluer le rapport bénéfice-risque du maintien des pratiques de lutte anti-vectorielle (LAV) habituellement mises en œuvre contre la dengue et d’autres maladies endémiques diffusées par des moustiques. En effet, les mesures prises contre le Covid-19 tendent à limiter les interventions des professionnels et de la population, alors que les Départements et Régions Outre-Mer français sont, selon les zones, en situation épidémique ou pré-épidémique pour la dengue.

Publié le 25/05/2020

Dengue, ANSES

Environnement, Pathologies


ANSES

Sprays et diffuseurs à base d'huiles essentielles : l'Anses appelle à la vigilance sur les effets indésirables

Dans la continuité de ses travaux de 2017 sur les techniques d’épuration de l’air intérieur, l’Anses publie une étude de toxicovigilance sur l’exposition à ces produits à base d’huiles essentielles, ainsi qu’une revue de la bibliographie scientifique sur les effets sanitaires des substances émises. L’analyse des cas d’intoxication signalés aux Centres antipoison et de Toxicovigilance (CapTv) révèle des effets indésirables en conditions normales d’utilisation, notamment des symptômes irritatifs des yeux, de la gorge et du nez, et des effets respiratoires.

Publié le 28/04/2020

Air intérieur, ANSES

Air


ANSES

L'Anses propose d'identifier le résorcinol comme un perturbateur endocrinien avéré pour l'Homme

Le résorcinol est utilisé pour la fabrication de pneus, de produits dérivés du caoutchouc, de colles et de résines industrielles. Il est aussi employé dans certains cosmétiques et soins d’hygiène (colorations pour cheveux, mascara à usage professionnel), comme antioxydant pour des produits alimentaires comme les crevettes et comme antiseptique dans la composition de certains médicaments. Dans le cadre de la Stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens, l’Anses a évolué le potentiel de perturbation endocrinienne du résorcinol pour la santé humaine. Suite à ce travail, l’expertise de l’Anses a démontré que le résorcinol impacte la fonction thyroïdienne, conduisant à des effets délétères, notamment chez la femme enceinte, ce qui réunit les conditions pour le proposer comme perturbateur endocrinien avéré. Ainsi, l’Anses propose son identification comme Substance extrêmement préoccupante (SVHC) selon le Règlement REACH ce qui pourrait, à terme, entrainer un contrôle plus strict de son utilisation en Europe.

Publié le 06/04/2020

Perturbateur endocrinien, ANSES, Avis

Polluant


Capture

Alimentation, courses, nettoyage et Covid-19 : les recommandations de l'Anses

Quelles précautions prendre après avoir fait ses courses ? Faut-il cuire ses aliments pour détruire le virus ? Peut-on manger ses fruits et légumes crus tels quels ? L’Anses a examiné, sur la base des données scientifiques disponibles, les possibilités de transmission de la maladie Covid-19 par les aliments. Voici ses réponses aux questions les plus fréquentes.

Avis, Anses, 2020-03-09, 23 p.

Infographie "Hygiène dans la cuisine"

Publié le 30/03/2020

Alimentation, Hygiène, Maladie infectieuse, ANSES, Recommandation

Alimentation


ANSES

Exposition au plomb dans les espaces extérieurs

L’Anses a été saisie par les ministères en charge de la Santé et du Travail afin de caractériser l'exposition au plomb via des poussières contaminées déposées sur les surfaces d’espaces publics extérieurs : trottoirs, voiries, mobilier urbain, aires de jeux extérieures, etc… En effet, le plomb peut être émis dans l’air par des sites industriels ou artisanaux, puis se déposer dans l’environnement. Il peut également se retrouver dans les poussières du fait d’érosion ou de lessivage d’éléments architecturaux en contenant, et contaminer les espaces extérieurs par ce biais. La contamination peut enfin être liée à une pollution accidentelle, comme ce fut le cas lors de l’incendie de Notre-Dame de Paris en avril 2019. L’Agence dans son avis souligne que les enfants et certains professionnels sont les plus susceptibles d’être exposés à ces poussières contaminées par contact ou ingestion. 

Avis, Anses, 2020-01-15, 50 p.

Publié le 07/02/2020

Plomb, ANSES, Avis

Polluant


ANSES

Déploiement de la 5G en France : l'Anses se mobilise pour évaluer les risques pour la santé

Dans le cadre du déploiement de la 5G prévu en fin d’année en France, l’Anses a engagé des travaux d’expertise visant à évaluer les risques sanitaires liés à l’exposition des populations à ces technologies.

Publié le 27/01/2020

ANSES, Ondes électromagnétiques

Polluant


anses_logo

Couches jetables : consultation par l'Anses

Afin de mieux protéger la santé des bébés, l’Anses propose une restriction des substances chimiques présentes dans les couches jetables dans le cadre de la réglementation européenne des produits chimiques REACH et lance un appel à soumettre commentaires et preuves. La consultation des parties prenantes est une étape importante pour préparer le dossier de restriction afin de récolter des informations utiles notamment sur l’utilisation des substances identifiées comme préoccupantes dans les couches jetables et les expositions des bébés.

Un webinaire aura lieu avec les parties prenantes intéressées le 30 Janvier 2020.

Publié le 16/01/2020

Nourrisson, Nouveau-né, Réglementation, Produit chimique, Appel à contributions, ANSES

Polluant


ANSES

Les données brutes de l'étude INCA 3 de l'Anses sont disponibles

L’Anses publie en OpenData l’ensemble des données issues de sa troisième étude nationale sur les consommations et les habitudes alimentaires des français, INCA 3 publiée en 2017. Les données sont consultables sur le site officiel « data.gouv.fr ». Elles renseignent sur les consommations d’aliments, de boissons et de compléments alimentaires ainsi que sur les apports nutritionnels des populations de 0 à 79 ans en France métropolitaine. Elles portent également sur les habitudes de préparation et de conservation des aliments, d’activité physique et de sédentarité ainsi que les données anthropométriques.

Publié le 18/12/2019

Statistiques, ANSES

Alimentation


Programme-de-travail-Anses-2020

L'Anses publie son programme de travail pour 2020

Son programme se structure autour de cinq orientations stratégiques. Tout d’abord, la santé en matière d’alimentation, avec un nouveau questionnement : l’évaluation des risques alimentaires corrélée à l’antibiorésistance bactérienne. Elle vise aussi une amélioration des méthodologies pour construire une évaluation des risques du futur, liés notamment à la notion exposome.Elle s’intéressera également à la santé au travail avec notamment la question de l’évaluation des risques cumulés ou de la poly-exposition. Enfin, sa dernière orientation vise la santé environnementale. Pour cette dernière, six axes seront développés : l’anticipation des menaces et des risques émergents liés aux modifications environnementales et climatiques ; l’amélioration des pratiques d’expertise pour mieux contribuer à la décision publique, notamment en identifiant les populations sensibles et les situations d’expositions critiques, ainsi que les comportements collectifs ou individuels associés.

Publié le 18/12/2019

ANSES, Programme

Plans environnementaux


anses_logo

Glyphosate : retrait de 36 produits à base de glyphosate

Suite à la réapprobation pour cinq ans de la substance active par l’Union européenne en 2017, l’Anses procède au réexamen des autorisations de mise sur le marché des produits à base de glyphosate commercialisés en France et a lancé une évaluation comparative avec les alternatives disponibles. Sans attendre la fin du processus en cours, l’Agence a notifié le retrait des autorisations de 36 produits à base de glyphosate et le refus d’autoriser 4 nouveaux produits, les données fournies par les industriels ne permettant pas de statuer sur leur éventuelle génotoxicité. Ces produits représentaient en 2018 près des trois quarts des tonnages de produits à base de glyphosate vendus en France, pour des usages agricoles et non agricoles.

Publié le 16/12/2019

Pesticide, ANSES

Alimentation


Résultats 1 à 10 sur 159 :   123456789101112131415>>>
Afficher/masquer