Le Fil

Le fil d'information en santé environnementale

Résultats 1 à 10 sur 15 :   12>>>

15 résultats - Nombre de résultats par page :

confinement_novembre2020

2ème confinement : impact beaucoup plus faible sur la qualité de l'air en région Provence-Alpes-Côte d'Azur

AtmoSud dresse un état des lieux de la qualité de l’air en Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur et compare cette période de second confinement  avec le 1er confinement et avec les années 2017-2019. Contrairement au premier confinement, le 2ème confinement a moins d'impact sur la pollution atmosphérique liée au trafic routier. La pollution liée aux activités urbaines (industrie, chauffage...) est globalement identique à celle observée au cours du 1er confinement. Elle est influencée par les conditions météo. Le trafic routier a peu baissé au cours de ce deuxième confinement car les établissements scolaires sont ouverts, ainsi que nombreux établissements recevant du public (ERP).

Publié le 26/11/2020

Qualité de l'air, Air extérieur, Pollution automobile, Pollution de l'air, AtmoSud

Air, Polluant


Capture

Exposition aux moisissures dans l'air extérieur et asthme chez l'enfant : rapport de l'Anses

Suite à ses travaux relatifs aux moisissures dans l’air intérieur, l’Anses a examiné quelles moisissures étaient présentes dans l’air extérieur et leurs effets sur la santé. Comme pour celles présentes en intérieur, l’expertise de l’Anses montre qu’elles exacerbent l’asthme chez les enfants. Mais la réduction des sources de prolifération des moisissures est complexe puisque leur développement dépend des conditions climatiques et de la végétation. L'agence préconise néanmoins daméliorer la surveillance des moisissures de l’air extérieur exitant et de former les professionnels de santé sur les effets sur la santé des moisissures de l’air extérieur, en particulier sur les risques d’exacerbation de l’asthme chez l’enfant.

Impact sanitaire de l’exposition aux moisissures présentes dans l’air ambiant. Avis de l’Anses. Rapport d’expertise collective, Anses, 2020-07, 222 p . [En ligne le 17 novembre 2020]

Publié le 17/11/2020

Air extérieur, Asthme, ANSES, Avis

Air, Pathologies


Capture

Baromètre santé environnement : nouvelles données sur les perceptions des habitants de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur

L’Observatoire régional de la santé Provence-Alpes-Côte d'Azur présente cette année de nouvelles données sur les perceptions des habitants de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, sur les liens entre leur environnement et la santé, en particulier sur les maladies à transmission vectorielle et sur la qualité de l'air extérieur. Ces données proviennent d’enquêtes financées par la Région et l’Agence régionale de santé (ARS), réalisées pour mieux connaitre les préoccupations de la population et leurs évolutions, pour mieux répondre à ses besoins d’information et ajuster, sur la base d’un dialogue continu avec toutes les parties prenantes, les orientations des plans régionaux.

Publié le 15/10/2020

Moustique, Qualité de l'air, Air extérieur, Perception, ORS Provence-Alpes-Côte d'Azur

Air, Environnement, Pathologies


EXV9_KIVAAA_w8z

Tempo : un temps pour comprendre. Episode 10 : mieux comprendre le lien entre pollution atmosphérique et Covid-19, par Francelyne Marano

Le Cres met en ligne un nouvel épisode de sa collection "Tempo : un temps pour comprendre" qui propose des enregistrements audio pour mieux appréhender des sujets de santé publique et enrichir ses connaissances. Dans cet épisode, Francelyne Marano donne des éléments de réponses sur le lien entre la pollution atmosphérique et la gravité de l’épidémie provoquée par la Covid-19

CRES, 2020-06-22, 5.01 mn

 

Publié le 25/06/2020

Maladie infectieuse, Contamination, Air extérieur, Podcast

Air, Pathologies, Promotion de la santé


vign_vignette_img

Tempo : un temps pour comprendre. Episode 7 : mieux comprendre la transmission par voie aérienne, par Francelyne Marano

Par Francelyne Marano, professeur émérite à l'université de Paris, Vice-présidente de la commission spécialisée sur les risques environnementaux du Haut Conseil de la santé publique.

Francelyne Marano rappelle dans cet enregistrement audio que la prévention de l'épidémie de Covid-19 s'est initialement basée sur la connaissance de la propagation des virus respiratoires par les gouttelettes émises lors de la toux ou de l'éternuement des malades. A la suite de la découverte d'une transmission asymptomatique du SARS-COV-2, la question de la propagation par gouttelettes et aérosols s'est posée et le port du masque grand public a été recommandé associé aux gestes barrières.

Publié le 02/06/2020

Maladie infectieuse, Contamination, Air intérieur, Air extérieur, Podcast

Air, Pathologies, Promotion de la santé


Capture

Covid-19 et environnement extérieur : recommandations de l'INSPQ

Ce document de l'Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ) fait état des connaissances actuelles sur la transmission du virus SARS-CoV-2 dans les espaces extérieurs auxquels a accès la population générale (ex. : voies publiques, parcs) ainsi que sur la transmission de la Covid-19 en fonction de facteurs comme la désinfection ou le balayage des rues, les conditions météorologiques et la qualité de l’air ambiant.

INSPQ, 2020-05



Publié le 25/05/2020

Air extérieur, Maladie infectieuse, INSPQ, Recommandation

Air


hcsp logo

Coronavirus SARS-CoV-2 : risque de transmission du virus sous formes d'aérosols en milieu intérieur et extérieur

Au vu de l’évolution des connaissances sur le SARS-CoV-2 et ses modalités de transmission, la question d’un risque éventuel d’aérosolisation des particules virales se pose, à évaluer selon le milieu considéré. A partir d’une analyse de la littérature scientifique, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a étudié les modalités d’émissions de particules lors de la parole, de la toux ou d’éternuements et les effets du port de masques sur ces émissions. Les modes de transmission de virus respiratoires (grippe, coronavirus) sont rappelés ainsi que les données parcellaires (expérimentales et cliniques) en faveur de leur aérosolisation.

Le HCSP présente les informations disponibles sur le comportement du SARS-CoV-2 lors de son émission en milieu extérieur et aborde le sujet du rôle de la pollution atmosphérique particulaire dans l’aggravation des pathologies respiratoires. Il expose les éléments actuellement connus sur la dissémination et la persistance du SARS-CoV-2 dans l’air intérieur, en particulier en milieu de soins.

Le HCSP recommande d’améliorer les connaissances par la mise en place d’études pour connaitre l’aérosolisation de ce virus et la part respective de chaque modalité de transmission (contact, gouttelettes et air) dans la diffusion du SARS-CoV-2.

Il indique qu’une transmission par aérosol ne peut être exclue dans les milieux clos, alors que ce risque paraît très faible en milieu extérieur ou dans des espaces de gros volume. Il précise les circonstances dans lesquelles le port de masques grand public peut se justifier en complément des mesures barrières, de l’hygiène des mains et de distanciation physique qui restent indispensables.

En réponse à des questions complémentaires adressées le 14 avril 2020, le HCSP recommande de conserver une distance physique d’au moins 1 mètre, voire davantage en particulier lors d’activités sportives, entre les personnes et de renforcer la communication sur l’importance de son respect. Il précise en outre les conditions à respecter pour la pratique d’une activité physique individuelle. Enfin, il rappelle ses préconisations concernant l’aération des locaux et énonce celles pour l’utilisation des climatisations individuelles et collectives.

AVIS relatif au risque résiduel de transmission du SARS-CoV-2 sous forme d’aérosol, en milieu de soin, dans les autres environnements intérieurs, ainsi que dans l’environnement extérieur, HCSP, 2020-04-08, 17 p. [En ligne le 27 avril 2020]

Publié le 28/04/2020

Air extérieur, Maladie infectieuse, Contamination, Air intérieur, Prévention, HCSP, Avis

Air, Pathologies, Promotion de la santé


Capture

Prévenir les risques auditifs et extra-auditifs à l'adolescence

Un dossier de synthèse de connaissances Prévenir les risques auditifs et extra-auditifs à l’adolescence a été réalisé par le CRES et le CoDEPS13, avec un focus sur l'action régionale Ecoute tes oreilles, dans le cadre d'une collection D-CoDé Santé de la FNES, soutenue financièrement par Santé publique France.

Ecoute tes oreilles est une action menée par le CRES et le Graine Provence-Alpes-Côte d’Azur, financée par l’ARS PACA, en partenariat étroit avec les rectorats d’Aix-Marseille et de Nice, le Centre d’information et de documentation du bruit (CidB), les CoDES de la région ainsi que les structures de l’éducation à l’environnement et au développement durable.

Voir la vidéo de l'ARS PACA sur le projet

Voir le poster de l'action

Deux autres dossiers ont été réalisés, l'un par l'IREPS Auvergne-Rhône-Alpes sur la l'amélioration de la qualité de l'air extérieur en milieu urbain et l'autre par l'IREPS Nouvelle-Aquitaine sur la prévention de l'exposition aux perturbateurs endocriniens en périnatalité.

Publié le 18/10/2019

Santé environnementale, Promotion de la santé, Bruit, Air extérieur, Urbanisme, Perturbateur endocrinien, Périnatalité, Synthèse des connaissances

Air, Polluant, Promotion de la santé


Capture

Plus de 90% des enfants dans le monde respirent chaque jour un air pollué

Un nouveau rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur la pollution de l’air et la santé de l’enfant se penche sur le lourd tribut que la pollution de l’air ambiant (extérieur) et de l’air à l’intérieur des habitations fait peser sur la santé des enfants dans le monde, en particulier dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Ce rapport paraît à la veille de la première Conférence mondiale sur la pollution de l’air et la santé à Genève,  du 30 octobre au 1er novembre 2018.

Air pollution and child health: prescribing clean air, OMS, 2018-10, 167 p.  (en anglais, résumé de 32 p. en français ici)

Publié le 31/10/2018

Air extérieur, Air intérieur, Enfant, OMS, Rapport

Air


Capture

AIRDUCATION

Ce projet gratuit, qui s’adresse à tous les publics, a pour objectif de répondre aux questions essentielles sur la qualité de l’air, et de permettre à tous de mieux en comprendre les enjeux. Il est composé de plusieurs parcours : un e-learning pour le grand public (ouvert), un serious game pour les jeunes à partir de 14 ans (à partir du 14 octobre), un e-learning pour les associations et et les collectivités territoriales (à partir du 31 décembre), et un e-learning pour les professionnels de santé (à partir du 31 décembre). Le dispositif propose des ressources scientifiques et pédagogiques totalement modulables. Il offre ainsi la possibilité de suivre les modules librement, en plusieurs fois, partiellement ou totalement. AIRDUCATION est un projet piloté par l’Université Paris-Est Créteil et co-porté par AirParif. Il a bénéficié d’un cofinancement européen (Fonds européen de développement économique et régional FEDER), du soutien et de l’expertise d’un consortium de partenaires.

Publié le 25/09/2018

Air extérieur, Air intérieur, Formation, e-learning

Air


Résultats 1 à 10 sur 15 :   12>>>
Afficher/masquer