Le Fil

Le fil d'information en santé environnementale

Résultats 1 à 10 sur 41 :   12345>>>

41 résultats - Nombre de résultats par page :

Capture

Formations à la santé environnementale : save the date

Pour renforcer les connaissances des professionnels et leur permettre de devenir des intervenants actifs dans le champ de l’éducation pour la santé environnementale, le CRES et le GRAINE PACA proposent à nouveau 3 modules de formation de deux jours, indépendants les uns des autres, sur les thèmes suivants :

  • Alimentation durable et la santé : jeudi 23 et vendredi 24 janvier 2020
  • Perturbateurs endocriniens et santé : jeudi 26 et vendredi 27 mars 2020
  • Les jardins durables et la santé : jeudi 4 et vendredi 5 juin 2020

Ces formations s'adressent aux professionnels de la santé, de l’éducation, du social, de l’environnement.
Programme détaillé bientôt disponible sur les sites du CRES et du GRAINE.

Contacts : Elodie Pétard, CRES PACA et Franck Flamini, GRAINE PACA

Publié le 15/11/2019

Jardin, Alimentation, Perturbateur endocrinien, GRAINE Provence-Alpes-Côte d'Azur, CRES, Formation, PRSE Provence-Alpes-Côte d'Azur, ARS Provence-Alpes Côte d'Azur

Alimentation, Environnement, Polluant, Promotion de la santé


Capture

" Commencez par améliorer un plat que vous aimez déjà "

Cette nouvelle campagne de Santé publique France vise à décrypter les nouvelles recommandations nutritionnelles, en mettant en exergue deux d'entre elles : augmenter sa consommation de légumes secs et aller vers les féculents complets.

Les recommandations alimentaires simplifiées pour les adultes sont reparties en trois catégories : 

  • Augmenter sa consommation de fruits et légumes, de légumes secs et de fruits à coque non salés, son activité physique et le « fait maison ».
  • Aller vers les aliments bio, de saison, ou produits localement, une consommation en alternance de poissons gras et maigre, une consommation suffisante mais limitée de produits laitiers, des féculents complets, de l’huile de colza et de noix riche en oméga 3 et de l’huile d’olive.
  • Réduire la viande, la charcuterie, l’alcool, les produits et les boissons sucrés, les produits salés, les produits avec un Nutri-Score D et E, le temps passé assis.
Publié le 25/10/2019

Politique de santé, Alimentation, Santé publique France, Campagne d'information

Alimentation


Capture

Programme national pour l'alimentation (PNA) : appel à projets pour 2019-2020

Le Programme national de l’alimentation et de la nutrition (PNAN), porté par le ministère des Solidarités et de la Santé et par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, fixe le cap de la politique de l'alimentation et de la nutrition pour les cinq années à venir (2019-2023), en réunissant pour la première fois les actions du Programme national pour l’alimentation (PNA3) et du Programme national nutrition santé (PNNS4).

L’appel à projets national reste un outil essentiel du PNA3. Celui-ci prévoit que l’appel à projets s’inscrive dans un renforcement des partenariats en favorisant des projets co-financés, prenant en compte les axes « justice sociale », « éducation alimentaire », « lutte contre le gaspillage alimentaire », en poursuivant, lorsque cela est possible, une approche interministérielle plus large.

Le PNA3 cible également deux leviers essentiels pour accélérer la transition pour une alimentation saine, sûre et durable : la restauration collective et les projets alimentaires territoriaux. Le soutien à des projets pouvant accompagner cette dynamique doit donc être plus particulièrement ciblé.

C’est dans ce contexte que le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, en partenariat avec le ministère des Solidarités et de la Santé et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) lance un nouvel appel à projets du PNA pour soutenir des projets s’inscrivant dans l’une ou l’autre des 2 thématiques suivantes :

  • l’émergence de nouveaux PAT, prenant notamment en compte l’approvisionnement de la restauration collective, la réduction du gaspillage alimentaire et la lutte contre la précarité alimentaire ;
  • le développement de projets répondant aux enjeux du PNA concernant la justice sociale, l’éducation alimentaire et l’atteinte des objectifs de la loi EGalim pour la restauration collective. Il devra s’agir de projets d’essaimage de projets existants ou de mise en œuvre de nouveaux projets pilotes innovants. L'appel à projets est ouvert du 30 septembre au 25 novembre 2019.

Les modalités de dépôt des candidatures, qui se font uniquement sous forme électronique, sont accessibles sur le site MesDémarches

Cahier des charges de l'appel à projets 2019-2020 du Programme national pour l’alimentation (PNA) (PDF, 475.16 Ko)

Publié le 01/10/2019

Alimentation, PNA, Appel à projets

Alimentation


Capture

Programme national pour l'alimentation 2019-2023 (PNAN)

Au croisement de différentes politiques publiques relatives à la préservation de la santé, à l’environnement et à la transition agroécologique, le Programme national pour l’alimentation (PNA) est nécessairement complémentaire de nombreux autres plans. Il est plus spécifiquement articulé avec le nouveau plan national nutrition santé (PNNS) 2019-2023 qui fixe les objectifs, principes et orientations de la politique nutritionnelle. Le PNA et le PNNS sont les deux principaux outils de la politique nationale de l’alimentation et de la nutrition portée par le gouvernement pour 2019-2023. Ils font l’objet d’un document de présentation commun dévoilé lors du Comité Interministériel de la Santé du 25 mars 2019 : le programme national de l’alimentation et de la nutrition (PNAN).

Publié le 24/09/2019

Alimentation, Programme de santé, Agriculture, Programme environnemental

Alimentation


Capture

Lancement du 4ème Programme national nutrition santé 2019-2023

Le 4èm eProgramme national nutrition santé (PNNS) est publié. Objectif : permettre aux Français de rester en bonne santé tout au long de leur vie grâce à de bons réflexes pour mieux manger et bouger. Son objectif 4 encourage plus particulièrement la mobilité active. A noter : le déploiement de Nutri-Score, y compris en restauration collective afin de permettre à chacun de faire un choix éclairé. Son développement au niveau européen est soutenu et encouragé par la France.

Communiqué de presse, Ministère des solidarités et de la santé, 2019-09-20

Publié le 23/09/2019

Alimentation, Activité physique, Mobilité douce, PNNS

Alimentation


Capture

Etude Esteban : où en sommes-nous ?

Les résultats concernant les polluants du quotidien (bisphénols, phtalates, retardateurs de flamme bromés, perfluorés, léthers de glycol et parabènes) sont publiés le 3 septembre : ils constituent le premier volet de cette grande étude de Biosurveillance menée par Santé publique France.

Les principaux résultats montrent que :

  • Ces polluants sont présents dans l’organisme de l’ensemble des adultes et des enfants.
  • Les niveaux d’imprégnation mesurés sont comparables à ceux d’autres études menées à l’étranger, notamment aux Etats-Unis et au Canada à l’exception des retardateurs de flamme bromés, des bisphénols S et F et des parabènes.
  • Des niveaux d’imprégnation plus élevés sont retrouvés chez les enfants. Plusieurs hypothèses issues de la littérature pourraient expliquer ces niveaux : des contacts cutanés et de type « main bouche » plus fréquents pour des produits du quotidien (jouets, peintures…) ; des expositions plus importantes liées par exemple à une exposition accrue aux poussières domestiques ou à un poids corporel plus faible par rapport à leurs apport alimentaires, comparativement aux adultes.
  • Les modes d’expositions sont cohérents avec ceux documentés dans d’autres études et avec les connaissances disponibles. Les résultats montrent notamment que :

    • L’alimentation n’apparaît pas comme une source d’exposition exclusive à ces substances.
    • L’utilisation de produits cosmétiques et de soins augmente les niveaux d’imprégnation des parabènes et des éthers de glycol.
    • La fréquence de l’aération du logement a une influence sur les niveaux d’imprégnation des perfluorés et des retardateurs de flamme bromés : plus le logement est aéré, plus les niveaux d’imprégnation sont bas.

Santé publique France proposait le 29 août un point global sur les résultats de l'étude Esteban : collectivement, les résultats d'Esteban brossent un portrait plus précis de l'alimentation de la population, de bon état nutritionnel, du niveau d'activité physique et de sédentarité, de la prévalence de plusieurs pathologies chroniques et facteurs de risque et de l'exposition à de nombreuses substances de l'environnement. Les résultats du volet nutrition de l’étude Esteban sont publiés sous forme de chapitres thématiques. Les résultats du volet biosurveillance sont publiés par famille de substances de l'environnement.
Le terrain de l’étude s’est achevé le 31 mars 2016. Fin 2019, tous les résultats du volet nutrition seront disponibles. Puis viendront à partir de la fin de l’année 2019, les résultats sur les métaux. Enfin, en 2020, seront disponibles, les résultats sur les pesticides, PCB, dioxines et furanes.

Publié le 03/09/2019

Alimentation, Activité physique, Polluant, ESTEBAN, Santé publique France, Surveillance sanitaire, Phtalate, Bisphénol A


Capture

Appel à témoignages pour la 2ème Rencontre A3P : valorisation et évaluation des actions Alimentation & Changement Climatique

Outre les outils qui seront présentés et les interventions de plusieurs spécialistes, les organisateurs de la journée du 19 septembre souhaiteraient aussi que les échanges puissent s'articuler autour d'un témoignage concret et d'un projet local. Ils recherchent un acteur public ou privé qui serait enclin à partager son expérience d'évaluation et/ou de valorisation de ses actions menées en alimentation et changement climatique. 

Il n'est nul besoin d'être un spécialiste ou d'avoir une démarche d'évaluation sophistiquée et élaborée, l'important est de pouvoir échanger autour de quelques indicateurs, exemples et résultats, de ce qui a fonctionné ou pas fonctionné... ce qui permettra également aux experts présents d'apporter des réponses et des solutions.  

Contacts : emilie.lefur@ademe.fr et loic.lebacquer@ademe.fr

Publié le 26/07/2019

Alimentation, Développement durable, ADEME, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Appel à candidatures

Alimentation, Environnement


Capture

Appel à projets : Nourrir l'avenir – Des innovations pour accélérer la transition vers une alimentation durable

La fondation Carasso lance son apel à projets alimentation durable France du 1er mars au 30 avril 2019.

Les projets proposés doivent "créer des savoirs, des services ou des produits avant-gardistes, risqués, inespérés, voire impensés, pour permettre un accès universel à une alimentation saine, respectueuse des personnes et des écosystèmes. Sont recherchées des innovations sur des sujets émergents comme le big data, l’intelligence artificielle, la prise en compte des coûts cachés, la logistique collaborative, etc., mais aussi toute piste nouvelle qui prenne en compte les différentes dimensions de l’alimentation durable (environnement, santé, social, économie, culture). Sont appelés des projets ayant un fort ancrage terrain (du prototypage à la recherche-action) en phase d’amorçage, bénéficiant d’une solide base conceptuelle et nécessitant une mise à l’épreuve du terrain pour faire la preuve de leur concept."

Publié le 11/03/2019

Appel à projets, Alimentation

Alimentation, Environnement


Capture

Alimentation, santé et environnement : un nouveau parcours pédagogique en ligne

eSET-Bourgogne-Franche-Comté propose dans ce nouveau parcours pédagogique en ligne d’aider une famille à composer un repas bon pour la santé et respectueux de l’environnement en débloquant les étoiles correspondant aux différentes thématiques : production, transformation, transports, distribution, consommation, conservation et gaspillage alimentaire.

Publié le 06/02/2019

Alimentation, Développement durable, Santé environnementale, ARS Bourgogne Franche-Comté, Vidéo, Outil pédagogique,

Alimentation, Déchets, Transport


Capture

Nouvelles recommandations sur l'alimentation, l'activité physique et la sédentarité pour les adultes

Santé publique France a présenté le 22 janvier ses nouvelles recommandations sur l’alimentation, l’activité physique et la sédentarité pour les adultes. Parmi les nouveautés figurent la place accordée à certains aliments comme les légumes secs, les fruits à coque, les féculents complets, la prise en compte de l’impact de l'alimentation sur l’environnement et la mise en avant de l’étiquetage nutritionnel simplifié Nutri-Score. Ces nouveaux messages feront l’objet d’une campagne de communication en 2019, pour permettre à toute la population d’en bénéficier.

Recommandations relatives à l’alimentation, à l’activité physique et à la sédentarité pour les adultes, Santé publique France, 2019-01, 62 p.

Voir aussi les infographies.

Publié le 23/01/2019

Alimentation, Environnement, Etiquette, Santé publique France, Rapport, Recommandation nutritionnelle

Alimentation, Environnement


Résultats 1 à 10 sur 41 :   12345>>>
Afficher/masquer