Le Fil

Le fil d'information en santé environnementale

Résultats 1 à 10 sur 191 :   123456789101112131415>>>

191 résultats - Nombre de résultats par page :

ademe-le-mag-n142-hd-couv-lisere

Quelle alimentation pour demain ?

Enjeu majeur pour améliorer notre santé et préserver notre planète, la qualité de notre alimentation a pris encore plus d’importance avec la crise sanitaire. Manger bio, local, moins transformé, plus diversifié en privilégiant les fruits, légumes frais et légumes secs, céréales au détriment de la viande… la révolution est-elle en marche dans nos assiettes ? L’ADEME y contribue aux côtés de nombreux partenaires en encourageant des solutions innovantes pour accélérer la transition vers une alimentation durable et résiliente. Retrouvez dans le Temps fort «Quelle alimentation pour demain?»:

  • Un article qui dresse le contexte et pose les problématiques de la transition agro-écologique.
  • Un zoom sur l’étude « Empreinte Sol – énergie – GES de l’alimentation » réalisée par l’ADEME en 2020.
  • « Comment afficher l’impact environnemental des aliments?», un entretien entre Flore Nougarède, cheffe de projet Expérimentation affichage environnemental sur les produits alimentaires à l’ADEME, et François Martin, cofondateur de l’application Yuka
  • Un reportage sur le foisonnant projet alimentaire territorial de Grandangoulême.
Publié le 18/02/2021

Article, ADEME

Alimentation


Approche "One health", promotion de la santé et Covid-19

Cet article aborde le rôle des acteurs de la promotion de la santé environnementale en cette période de crise sanitaire, les défis que représente le maintien des engagements les plus écologiques possibles mais aussi la perspective d'un regard différent sur une santé environnementale qui fait sa mue et qui rejoint ce qu’avait initié le mouvement One Health ou Une seule santé.

FUCHS François, CAMBON Linda, Faire face à une crise et se préparer pour l’avenir, deux défis à relever avec la promotion de la santé ! La Garnde minute doc (IREPS Nouvelle-Aquitaine), n°1-2021, 6 p.

Publié le 25/01/2021

Santé environnementale, Promotion de la santé, IREPS Novelle-Aquitaine, Article

Environnement, Promotion de la santé


inserm

Rôle possible de l'exposition aux perturbateurs endocriniens dans la sévérité de la Covid-19

Une nouvelle étude suggère que l’exposition à des produits chimiques qui dérèglent le système endocrinien (les perturbateurs endocriniens ou PE) pourrait interférer avec différents signaux biologiques du corps humain jouant un rôle important dans la sévérité de la Covid-19.

Qier Wu, Xavier Coumoul, Philippe Grandjean, Robert Barouki, Karine Audouze, Endocrine disrupting chemicals and COVID-19 relationships: A computational systems biology approach, Environment International, 2020-11-20, 106232, ISSN 0160-4120, https://doi.org/10.1016/j.envint.2020.106232. (http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0160412020321875)

Publié le 20/11/2020

Perturbateur endocrinien, Covid-19, INSERM, Article

Pathologies, Polluant


Capture

Journée d'échanges régionale "La santé environnementale dans les collectivités locales et les contrats locaux de santé" : les supports sont en ligne

Le CRES et l'ARS Provence-Alpes-Côte d'Azur ont organisé le 22 septembre 2020 une journée d'échanges régionale intitulée "Santé environnementale et collectivités locales : la place du contrat local de santé (CLS)".  Les supports de présentation sont disponibles sur le site du CRES ainsi qu'un article, « Le CLS, une opportunité pour la santé environnementale », écrit en lien avec la journée, dans la revue Priorités santé.

Pour accéder à ces documents :

Publié le 16/11/2020

Contrat local de santé, Santé environnementale, Actes, ARS Provence-Alpes Côte d'Azur, PRSE Provence-Alpes-Côte d'Azur, Article

Environnement, Promotion de la santé


thema_essentiel_03_particules_atmos_octobre2020

Le suivi de la composition chimique des particules atmosphériques : complémentarités des observatoires nationaux

La pollution de l’air par les particules est une problématique sanitaire majeure. La caractérisation de la composition chimique de celles-ci permet de mieux comprendre leurs origines et ainsi de mieux orienter les actions visant à réduire la pollution par les particules. Les observatoires français de mesure et d’évaluation en zone rurale de la pollution atmosphérique à longue distance (MERA) et de caractérisation chimique des particules (CARA) y contribuent depuis plusieurs années. Leurs travaux mettent notamment en évidence une baisse globale des concentrations en nitrate, ammonium et sulfate non marin dans les particules de diamètre inférieur à 2,5 µm (PM2,5) sur la période 2011-2019.

Publié le 23/10/2020

Particule fine, Article

Air


Capture

REGARD SUR... les perturbateurs endocriniens, ces substances qui jettent le trouble dans notre système hormonal

Alice Desbiolles, médecin en santé publique au département Prévention de l’Institut national du cancer, mène l’enquête et nous invite à démasquer les perturbateurs endcriniens dans notre vie quotidienne.

Publié le 29/09/2020

Perturbateur endocrinien, INCa, Article, Podcast

Pathologies, Polluant


BEH logo

Surveillance et déclaration des mésothéliomes en France : bilan

Ce nouveau numéro du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH)  dresse un bilan de la surveillance et de la déclaration des mésothéliomes en France.

Au sommaire :

  • Programme national de surveillance du mésothéliome pleural (PNSM) : vingt années de surveillance des cas, de leurs expositions et de leur reconnaissance médico-sociale (France, 1998-2017), Anabelle Gilg Soit Ilg (et al.)
  • Bilan de la déclaration obligatoire des mésothéliomes 2012-2018 : une exhaustivité encore à améliorer, Dorothée Grange  (et al.)
  • Étude des expositions non professionnelles à des facteurs de risque de mésothéliome dans l’étude pilote DO-Mésothéliome 2013-2015, Laurence Guldner (et al.)
Publié le 28/04/2020

Mésothéliome, Epidémiologie, Exposition au risque, Santé publique France, Article

Pathologies, Santé publique


ARSPACA

Coronavirus et qualité de l'air

L’organisation mondiale de la santé rappelle que les études menées à ce jour semblent indiquer que le virus responsable de la COVID-19 est principalement transmissible par contact avec des gouttelettes respiratoires, plutôt que par voie aérienne.

Voir aussi entretien réalisé par AtmoSud avec Muriel-Andrieu Semmel, Responsable régionale du département santé environnement ARS PACA.

Publié le 30/03/2020

Qualité de l'air, ARS Provence-Alpes Côte d'Azur, Article, Maladie infectieuse

Air


sante publique france logo

Exposition aux pesticides chez les riverains de zones agricoles : revue de la littérature

L'article du mois de Santé publique France se focalise sur l'exposition aux pesticides des riverains de zones agricoles. Les effets de cette exposition non professionnelle pour les personnes résidant à proximité de ces cultures sont en effet moins connus. Les études épidémiologiques disponibles font appel à des méthodes diverses présentant des limites ou des biais importants, notamment dans la prise en compte de l’exposition réelle aux pesticides. Quelle est la méthode la plus solide pour mesurer l’exposition aux pesticides chez les riverains de zones agricoles ? Une équipe de Santé publique France a réalisé une revue de la littérature récente des études réalisées ces dernières années et apporte des éléments de réponse dans la revue Environment International.

Clémentine Dereumeaux, Clémence Fillol, Philippe Quenel (et al.), Pesticide exposures for residents living close to agricultural lands : A review, Environment International, vol.134, 2020-01, 9 p.

Publié le 20/02/2020

Pesticide, Milieu rural, Santé environnementale, Santé publique France, Article

Pathologies, Polluant


beh logo

La légionellose en France : importante augmentation du nombre de cas en 2018

Cet article du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) indique que la tendance à l’augmentation du nombre de cas de légionellose amorcée en 2017 s’est poursuivie en 2018 (+31%) avec 2 133 cas. L’augmentation en 2018 est principalement due à la recrudescence de cas sporadiques observée en juin, qui représentaient 21% des cas. L’étude multifactorielle menée par Santé publique France sur les données françaises entre 2008 et 2015, intégrant les facteurs météorologiques, a montré que l’humidité et la température sont liées à la survenue des cas de légionellose, mais n’expliquent pas le gradient du taux de notification ouest-est constaté depuis de nombreuses années en France. Des travaux similaires, portant sur les données 2008-2018, sont actuellement en cours afin de documenter l’éventuelle influence des facteurs météorologiques dans l’augmentation de cas constatée en juin 2018.

Christine Campèse, Ghislaine Descours, Sibylle Bernard-Stoecklin (et al.), BEH, n° 4, 2020-02-11, pp. 89-95

Publié le 11/02/2020

Légionellose, Epidémiologie, Article, Santé publique France

Climat, Pathologies


Résultats 1 à 10 sur 191 :   123456789101112131415>>>
Afficher/masquer