Le Fil

Le fil d'information en santé environnementale

Résultats 1 à 10 sur 84 :   123456789>>>

84 résultats - Nombre de résultats par page :

HCSP

Coronavirus SARS-CoV-2 : gestion de l'épidémie en cas de survenue de vagues de chaleur

En cas de prolongation de l’épidémie de Covid-19 et de survenue concomitante de vagues de chaleur, est-il possible d’appliquer à la fois les recommandations sanitaires du plan canicule et celles liées à l’épidémie de Covid-19 ? Cet avis du HCSP émet des recommandations.

Avis relatif à la gestion de l’épidémie de Covid-19 en cas d’exposition de la population à des vagues de chaleur, HCSP, 2020-05-06, 24 p. [En ligne le 11 mai 2020]

Publié le 11/05/2020

Canicule, HCSP, Avis, Maladie infectieuse

Environnement, Pathologies


hcsp logo

Coronavirus SARS-CoV-2 : risque de transmission du virus sous formes d'aérosols en milieu intérieur et extérieur

Au vu de l’évolution des connaissances sur le SARS-CoV-2 et ses modalités de transmission, la question d’un risque éventuel d’aérosolisation des particules virales se pose, à évaluer selon le milieu considéré. A partir d’une analyse de la littérature scientifique, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a étudié les modalités d’émissions de particules lors de la parole, de la toux ou d’éternuements et les effets du port de masques sur ces émissions. Les modes de transmission de virus respiratoires (grippe, coronavirus) sont rappelés ainsi que les données parcellaires (expérimentales et cliniques) en faveur de leur aérosolisation.

Le HCSP présente les informations disponibles sur le comportement du SARS-CoV-2 lors de son émission en milieu extérieur et aborde le sujet du rôle de la pollution atmosphérique particulaire dans l’aggravation des pathologies respiratoires. Il expose les éléments actuellement connus sur la dissémination et la persistance du SARS-CoV-2 dans l’air intérieur, en particulier en milieu de soins.

Le HCSP recommande d’améliorer les connaissances par la mise en place d’études pour connaitre l’aérosolisation de ce virus et la part respective de chaque modalité de transmission (contact, gouttelettes et air) dans la diffusion du SARS-CoV-2.

Il indique qu’une transmission par aérosol ne peut être exclue dans les milieux clos, alors que ce risque paraît très faible en milieu extérieur ou dans des espaces de gros volume. Il précise les circonstances dans lesquelles le port de masques grand public peut se justifier en complément des mesures barrières, de l’hygiène des mains et de distanciation physique qui restent indispensables.

En réponse à des questions complémentaires adressées le 14 avril 2020, le HCSP recommande de conserver une distance physique d’au moins 1 mètre, voire davantage en particulier lors d’activités sportives, entre les personnes et de renforcer la communication sur l’importance de son respect. Il précise en outre les conditions à respecter pour la pratique d’une activité physique individuelle. Enfin, il rappelle ses préconisations concernant l’aération des locaux et énonce celles pour l’utilisation des climatisations individuelles et collectives.

AVIS relatif au risque résiduel de transmission du SARS-CoV-2 sous forme d’aérosol, en milieu de soin, dans les autres environnements intérieurs, ainsi que dans l’environnement extérieur, HCSP, 2020-04-08, 17 p. [En ligne le 27 avril 2020]

Publié le 28/04/2020

Air extérieur, Maladie infectieuse, Contamination, Air intérieur, Prévention, HCSP, Avis

Air, Pathologies, Promotion de la santé


HCSP

Coronavirus SARS-CoV-2 : nettoyage spécifique ou désinfection de l'espace public

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie à Covid-19, des pays ou des villes procèdent à un nettoyage avec utilisation de produit désinfectant dans l’espace public. Pour répondre à la question sur l’opportunité de telles mesures, le HCSP a étudié les expériences internationales et la littérature scientifique et réalisé une analyse relative au risque de contamination de la population par les espaces publics (voirie et mobilier urbain) ainsi qu’au risque lié à l’utilisation de produits détergents et désinfectants sur l’écosystème et l’environnement urbain.

Publié le 10/04/2020

HCSP, Avis, Pollution du sol

Sol


ANSES

L'Anses propose d'identifier le résorcinol comme un perturbateur endocrinien avéré pour l'Homme

Le résorcinol est utilisé pour la fabrication de pneus, de produits dérivés du caoutchouc, de colles et de résines industrielles. Il est aussi employé dans certains cosmétiques et soins d’hygiène (colorations pour cheveux, mascara à usage professionnel), comme antioxydant pour des produits alimentaires comme les crevettes et comme antiseptique dans la composition de certains médicaments. Dans le cadre de la Stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens, l’Anses a évolué le potentiel de perturbation endocrinienne du résorcinol pour la santé humaine. Suite à ce travail, l’expertise de l’Anses a démontré que le résorcinol impacte la fonction thyroïdienne, conduisant à des effets délétères, notamment chez la femme enceinte, ce qui réunit les conditions pour le proposer comme perturbateur endocrinien avéré. Ainsi, l’Anses propose son identification comme Substance extrêmement préoccupante (SVHC) selon le Règlement REACH ce qui pourrait, à terme, entrainer un contrôle plus strict de son utilisation en Europe.

Publié le 06/04/2020

Perturbateur endocrinien, ANSES, Avis

Polluant


EFSA

L'Efsa inquiète de l'omniprésence des PFAS

Les substances poly- ou perfluoroalkylées, soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens, constituent un motif d’inquiétude sanitaire, juge l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) dans un avis soumis à consultation jusqu’au 20 avril

Publié le 02/03/2020

Avis, EFSA

Alimentation


ANSES

Exposition au plomb dans les espaces extérieurs

L’Anses a été saisie par les ministères en charge de la Santé et du Travail afin de caractériser l'exposition au plomb via des poussières contaminées déposées sur les surfaces d’espaces publics extérieurs : trottoirs, voiries, mobilier urbain, aires de jeux extérieures, etc… En effet, le plomb peut être émis dans l’air par des sites industriels ou artisanaux, puis se déposer dans l’environnement. Il peut également se retrouver dans les poussières du fait d’érosion ou de lessivage d’éléments architecturaux en contenant, et contaminer les espaces extérieurs par ce biais. La contamination peut enfin être liée à une pollution accidentelle, comme ce fut le cas lors de l’incendie de Notre-Dame de Paris en avril 2019. L’Agence dans son avis souligne que les enfants et certains professionnels sont les plus susceptibles d’être exposés à ces poussières contaminées par contact ou ingestion. 

Avis, Anses, 2020-01-15, 50 p.

Publié le 07/02/2020

Plomb, ANSES, Avis

Polluant


couv_avis-de-lademe_adaptation_au_cc_2019

Adaptation au changement climatique : avis de l'Ademe

Selon l'avis de l'Ademe, les conditions climatiques évoluant de manière significative et rapide et s'accélérant, l'adaptation va nécessiter des investissements ou des changements de modèles d'affaire, mais passe également par des changements de comportement.

Ademe, 2019-10, 10 p.

Publié le 03/10/2019

Changement climatique, ADEME, Avis

Climat


hcsp_logo

Valeurs repères d'aide à la gestion de la qualité de l'air intérieur : le formaldéhyde

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a produit en 2009 des valeurs repères d’aide à la gestion de la qualité de l’air intérieur pour le formaldéhyde. La Direction générale de la santé (DGS) et la Direction générale de la prévention et des risques (DGPR) ont demandé au HCSP d’actualiser éventuellement ces valeurs au regard des nouvelles connaissances.

Valeurs repères d'aide à la gestion de la qualité de l'air intérieur. Le formaldéhyde. Rapport, HCSP, 2019-05-02, 71 p. et Avis (6 p.) (en ligne le 13 septembre 2019)

Publié le 17/09/2019

Air intérieur, Formaldéhyde, Indicateur, HCSP, Rapport, Avis,

Air


Capture

Facteurs contribuant à un habitat favorable à la santé

Ce rapport du Haut conseil de la santé publique (HCSP) constitue un document de référence identifiant les propriétés de l’habitat ayant un impact sur la santé. Une description de l’ensemble des facteurs influençant positivement ou négativement la santé a été réalisée, selon différentes dimensions : l’environnement extérieur proche du logement, caractéristiques du bâti et des occupants incluant leurs comportements. Pour chaque dimension, les sources documentaires les plus pertinentes ont été référencées, sans prétention d’exhaustivité, ainsi que les réglementations applicables et les recommandations d’usage ou d’entretien. Les facteurs identifiés sont pour la plupart du temps interconnectés et les effets sur la santé des occupants résultent de leurs actions combinées. Les risques « émergents » de type nanomatériaux, ondes électromagnétiques, perturbateurs endocriniens ou bien objets connectés et leur impact sur la vie privée sortent du cadre de ce rapport et n’y sont pas abordés. La description réalisée dans ce rapport des propriétés de l’habitat ayant un impact sur la santé est la première étape d’un processus visant à terme à proposer des lignes directrices pour les règles générales d’hygiène en matière de salubrité des habitations.

HCSP, 2019-01, 95 p. (en ligne le 15 juillet 2019)

Publié le 16/07/2019

Urbanisme, Santé environnementale, Nanotechnologie, Perturbateur endocrinien, Ondes électromagnétiques, Technologie, Avis, HCSP

Habitat, Santé publique


hcsp_logo

Recommandations sanitaires associées aux index UV

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) formule des recommandations dans un avis sur la prévention solaire en population générale.Cet avis répond à une saisine de la Direction générale de la santé du 22 février 2019. Un avis complémentaire suivra, en 2020, dans lequel notamment ces recommandations générales seront déclinées pour les populations les plus vulnérables ou les plus exposées et pour les populations des territoires ultramarins.

HCSP, 2019-05-02, 13 p. (en ligne le 9 juillet 2019)

Publié le 09/07/2019

Soleil, UV, Prévention, Avis, HCSP

Climat, Pathologies, Promotion de la santé


Résultats 1 à 10 sur 84 :   123456789>>>
Afficher/masquer