Le Fil

Le fil d'information en santé environnementale

Résultats 1 à 6 sur 6 :   

6 résultats - Nombre de résultats par page :

EXV9_KIVAAA_w8z

Tempo : un temps pour comprendre. Episode 10 : mieux comprendre le lien entre pollution atmosphérique et Covid-19, par Francelyne Marano

Le Cres met en ligne un nouvel épisode de sa collection "Tempo : un temps pour comprendre" qui propose des enregistrements audio pour mieux appréhender des sujets de santé publique et enrichir ses connaissances. Dans cet épisode, Francelyne Marano donne des éléments de réponses sur le lien entre la pollution atmosphérique et la gravité de l’épidémie provoquée par la Covid-19

CRES, 2020-06-22, 5.01 mn

 

Publié le 25/06/2020

Maladie infectieuse, Contamination, Air extérieur, Podcast

Air, Pathologies, Promotion de la santé


vign_vignette_img

Tempo : un temps pour comprendre. Episode 7 : mieux comprendre la transmission par voie aérienne, par Francelyne Marano

Par Francelyne Marano, professeur émérite à l'université de Paris, Vice-présidente de la commission spécialisée sur les risques environnementaux du Haut Conseil de la santé publique.

Francelyne Marano rappelle dans cet enregistrement audio que la prévention de l'épidémie de Covid-19 s'est initialement basée sur la connaissance de la propagation des virus respiratoires par les gouttelettes émises lors de la toux ou de l'éternuement des malades. A la suite de la découverte d'une transmission asymptomatique du SARS-COV-2, la question de la propagation par gouttelettes et aérosols s'est posée et le port du masque grand public a été recommandé associé aux gestes barrières.

Publié le 02/06/2020

Maladie infectieuse, Contamination, Air intérieur, Air extérieur, Podcast

Air, Pathologies, Promotion de la santé


ars paca logo

Covid-19 et ventilation de l'air intérieur : recommandations

Compte-tenu du risque de transmission du Covid-19 par voie aéroportée, et de manière privilégiée à travers des microgouttelettes, il est légitime de se poser la question de l’impact des dispositifs de traitement de l’air sur la propagation du virus dans un bâtiment. Dans ce contexte, l’ARS PACA fait le point sur l'utilisation des différents systèmes de ventilation (ventilation mécanique, climatisation individuelle ou collective) et émet des recommandations.

COVID-19 -Synthèse des recommandations de gestion de la ventilation/air intérieur, ARS PACA, 2020-05-12, 4 p.

Publié le 13/05/2020

Qualité de l'air, Maladie infectieuse, Contamination, ARS Provence-Alpes Côte d'Azur, Recommandation, Air intérieur

Air, Pathologies


hcsp logo

Coronavirus SARS-CoV-2 : risque de transmission du virus sous formes d'aérosols en milieu intérieur et extérieur

Au vu de l’évolution des connaissances sur le SARS-CoV-2 et ses modalités de transmission, la question d’un risque éventuel d’aérosolisation des particules virales se pose, à évaluer selon le milieu considéré. A partir d’une analyse de la littérature scientifique, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a étudié les modalités d’émissions de particules lors de la parole, de la toux ou d’éternuements et les effets du port de masques sur ces émissions. Les modes de transmission de virus respiratoires (grippe, coronavirus) sont rappelés ainsi que les données parcellaires (expérimentales et cliniques) en faveur de leur aérosolisation.

Le HCSP présente les informations disponibles sur le comportement du SARS-CoV-2 lors de son émission en milieu extérieur et aborde le sujet du rôle de la pollution atmosphérique particulaire dans l’aggravation des pathologies respiratoires. Il expose les éléments actuellement connus sur la dissémination et la persistance du SARS-CoV-2 dans l’air intérieur, en particulier en milieu de soins.

Le HCSP recommande d’améliorer les connaissances par la mise en place d’études pour connaitre l’aérosolisation de ce virus et la part respective de chaque modalité de transmission (contact, gouttelettes et air) dans la diffusion du SARS-CoV-2.

Il indique qu’une transmission par aérosol ne peut être exclue dans les milieux clos, alors que ce risque paraît très faible en milieu extérieur ou dans des espaces de gros volume. Il précise les circonstances dans lesquelles le port de masques grand public peut se justifier en complément des mesures barrières, de l’hygiène des mains et de distanciation physique qui restent indispensables.

En réponse à des questions complémentaires adressées le 14 avril 2020, le HCSP recommande de conserver une distance physique d’au moins 1 mètre, voire davantage en particulier lors d’activités sportives, entre les personnes et de renforcer la communication sur l’importance de son respect. Il précise en outre les conditions à respecter pour la pratique d’une activité physique individuelle. Enfin, il rappelle ses préconisations concernant l’aération des locaux et énonce celles pour l’utilisation des climatisations individuelles et collectives.

AVIS relatif au risque résiduel de transmission du SARS-CoV-2 sous forme d’aérosol, en milieu de soin, dans les autres environnements intérieurs, ainsi que dans l’environnement extérieur, HCSP, 2020-04-08, 17 p. [En ligne le 27 avril 2020]

Publié le 28/04/2020

Air extérieur, Maladie infectieuse, Contamination, Air intérieur, Prévention, HCSP, Avis

Air, Pathologies, Promotion de la santé


Contamination des cours d'eau par les pesticides en 2011

La présence de pesticides dans les cours d'eau en France en 2011 est généralisée, avec plus de 90 % des points de mesure touchés. Cette contamination est principalement due à des herbicides en France métropolitaine et à des insecticides en outre-mer. Les substances les plus quantifiées en France sont bien souvent les mêmes d'une année sur l'autre. Si les pesticides ne sont pas source de dépassements importants des normes fixées par la Directive cadre sur l'eau (DCE) dans les cours d'eau, les concentrations de certains d'entre eux sont toutefois préoccupantes car en hausse. Certains pesticides, utilisés de longue date et interdits aujourd'hui, persistent dans l'environnement et sont à l'origine d'une partie de la contamination actuelle.

Publié le 25/07/2013

Pesticide, Contamination, Eau

Eau


Actions de l'Afssaps pour prévenir tout risque de contamination dans les produits utilisés en France suite à l'accident nucléaire de Fukushima

L'agence sanitaire des produits de santé (Afssaps) rappelle aux industriels qu'ils doivent veiller à ce que les produits cosmétiques ou les matières premières entrant dans leur composition ainsi que les dispositifs médicaux en provenance du Japon ne présentent pas de contamination radioactive.

Publié le 12/07/2011

Radioactivité, Japon, Risque nucléaire, Contamination, ANSM

Risques majeurs


Résultats 1 à 6 sur 6 :   
Afficher/masquer