Le Fil

Le fil d'information en santé environnementale

Résultats 1 à 3 sur 3 :   

3 résultats - Nombre de résultats par page :

Capture

Agénésie transverse des membres supérieurs (ATMS) : publication du premier rapport du comité d'experts scientifiques

Entre 2010 et 2015, des naissances groupées d’enfants porteurs d’une agénésie transverse des membres supérieurs (ATMS) ont été signalées dans trois départements, l’Ain, la Loire Atlantique et le Morbihan. Pour répondre aux interrogations des familles, les ministères chargés de la Santé, de la Transition écologique et de l’Agriculture ont saisi Santé publique France et l’Anses afin de mettre en place une expertise collective sur les causes de ces possibles cas groupés, et notamment sur la question des expositions environnementales. Le premier rapport du comité d’experts scientifiques (CES) a été rendu public le 12 juillet, après avoir été présenté aux représentants des familles d’enfants concernés.

Le CES conclut à une absence de « cluster » ou regroupement statistiquement significatif, dans le temps et l’espace, de cas répondant à la définition d’ATMS, dans l’Ain et à un « cluster » dans la commune de Guidel (Morbihan). Des investigations complémentaires seront menées pour rechercher d’éventuelles expositions environnementales communes au niveau des cas groupés du Morbihan. Les travaux se poursuivent pour les cas signalés en Loire-Atlantique. Parallèlement, une revue approfondie de la littérature (21 000 publications scientifiques identifiées), a été débutée par l’Anses et Santé publique France, afin de rechercher d’éventuels facteurs de risque d’ATMS actuellement non identifiés. Les travaux en cours permettront de mieux caractériser les éventuels facteurs de risque environnementaux. Ils feront l’objet d’un second rapport du CES.

Santé publique France, Anses, 2019-07-11, 266 p.

Publié le 15/07/2019

Malformation congénitale, Santé environnementale, Rapport, Santé publique France, ANSES

Pathologies


ministere solidarites sante logo

Agénésie transverse des membres supérieurs : point d'étape de l'Anses et de Santé publique France

L’Anses et Santé publique France ont été saisies le 29 octobre dernier par la ministre des solidarités et de la santé, le ministre de la transition écologique et solidaire et le ministre de l’agriculture et de l’alimentation pour conduire des investigations possibles sur les causes, notamment environnementales, de cas groupés d’agénésie transverse des membres supérieurs dans les départements de l’Ain, du Morbihan et de la Loire-Atlantique.

Afin d’assurer la plus grande transparence et indépendance aux travaux d’expertise, un dispositif d’expertise collective a été mis en place, animé conjointement par l’Anses et Santé publique France. Un comité d’experts scientifiques (CES) et un comité d’orientation et de suivi (COS) ont été constitués.

Sans attendre la mise en place opérationnelle de ces deux comités, l’Anses et Santé publique France ont engagé un certain nombre d’investigations préliminaires qui serviront de base aux travaux du CES. Une revue de la bibliographie, des investigations locales et des développements méthodologiques ont ainsi été réalisés afin de nourrir les travaux de l’ensemble des données disponibles.

A ce stade, aucune hypothèse n’est privilégiée par rapport à une autre.

A l’issue de ce point d’étape présenté par les agences sanitaires, les ministres prennent acte de la méthodologie scientifique adoptée par l’Anses et Santé publique France. L’ampleur des travaux et la complexité des questions posées nécessitent le recours à une expertise scientifique rigoureuse. Les résultats de ces travaux sont attendus pour le 30 juin 2019.

Le point d’étape au 31 janvier 2019 transmis aux Ministres par l’Anses et Santé publique France est disponible ici.

Ministère des solidarités et de la santé, communiqué de presse - 12 février 2019

Publié le 14/02/2019

Malformation congénitale, Enquête, ANSES, Santé publique France

Santé publique


Santé publique France logo

Agénésies transverses des membres supérieurs : point Santé publique France

A l'occasion d'une réunion publique à Guidel (Morbihan) sur les cas groupés d’agénésies transverses des membres supérieurs (ATMS) le 6 novembre, Santé publique France a répondu aux questions des familles et des habitants en présence des acteurs impliqués et des médias et revient sur l’ensemble de ce dossier.

Publié le 07/11/2018

Malformation congénitale, Epidémiologie, Santé publique France

Pathologies, Santé publique


Résultats 1 à 3 sur 3 :   
Afficher/masquer