Fil d’information en santé environnementale

Accueil > Le Fil > Le Fil

Le Fil

 

Le Fil

Le fil d'information en santé environnementale

Résultats 1 à 10 sur 39 :   1234>>>

39 résultats - Nombre de résultats par page :

Capture

Module "Changement climatique et santé publique : agir sur les territoires " : tarif exceptionnel

Un module, intitulé « Changement climatique et santé publique : agir sur les territoires », est proposé dans le cadre de la 15ème Université d’été francophone en santé publique, du 1er au 6 juillet 2018. L'université d'été est organisée par l'Agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté, l’UFR Santé de Besançon, l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP) et Santé publique France.

Grâce au soutien de plusieurs institutions nationales  les organisateurs ont la possibilité, à titre tout à fait exceptionnel et pour un nombre limité d’inscriptions, d’appliquer un tarif à 100 euros

(au lieu de 650 euros à titre individuel et 850 euros dans le cadre d’une institution). 

Cette inscription comprend :

- la participation au module (8 demi-journées d'enseignement)

- la participation aux conférences

- le dossier documentaire

- les repas du midi (sauf mercredi)

- la soirée du mercredi

- les activités culturelles

- les navettes de bus centre-ville/campus 

Les organisateurs demandent simplement aux personnes intéressées de fournir rapidement une lettre de motivation spécifique. Elle sera examinée par le Comité d’organisation, en lien avec les pilotes des modules. 

Pour tout renseignement complémentaire et inscription, vous pouvez contacter Lara Destaing : lara.destaing@univ-fcomte.fr  03.81.66.55.75

Programme complet

Publié le 09/05/2018

ARS Bourgogne Franche-Comté, EHESP, Santé publique France, Formation, Climat

Climat, Promotion de la santé


sante publique france logo

Epidémie de dengue à La Réunion : plus de 2 100 cas confirmés dans le nord, l'ouest et le sud de l'île depuis le 1er janvier 2018

Une épidémie de dengue touche actuellement La Réunion.

Au 30 avril 2018 :

  • 2 119 cas biologiquement confirmés ou probables ont été signalés depuis le 1er janvier 2018
  • 298 cas biologiquement sont confirmés et probables en une semaine
  • Prédominance du sérotype DENV-2 59 cas sont hospitalisés depuis début 2018
  • L'épidémie s'intensifie dans l'ouest et le Nord

Santé publique France rappelle à cette occasion les gestes de prévention à adopter.

Publié le 07/05/2018

La Réunion, Dengue, Epidémiologie, Santé publique France

Pathologies


sante publique france logo

Epidémie de dengue à La Réunion

Une épidémie de dengue touche actuellement l’ouest et le sud de La Réunion. Après une circulation inhabituelle du virus durant l'hiver austral 2017, le nombre de cas de dengue a progressivement augmenté depuis le début de l'année 2018, avec une intensification en février. Santé publique France publie un point de situation et rappelle les gestes de prévention à adopter.

Publié le 26/04/2018

Dengue, La Réunion, Epidémiologie, Santé publique France

Pathologies


sante publique france logo

Pertinence et faisabilité d'une étude épidémiologique ou d'une campagne d'imprégnation en lien avec une pollution à des solvants chlorés (TCE/PCE) dans le collège Saint-Exupéry et la crèche Liberté Vincennes (Val-de-Marne)

Dans le cadre d’un projet de réhabilitation du collège Saint-Exupéry de Vincennes, des études préparatoires et des mesures de polluants ont été menées à partir de juin 2017. La découverte d'une pollution au tricholoréthylène (TCE) et au perchloroéthylène (PCE) ou tétrachloroéthylène dépassant les valeurs recommandées a conduit les gestionnaires des établissements concernés à fermer le collège Saint-Exupéry et la crèche Liberté fin novembre 2017. En parallèle, des inquiétudes ont été exprimées par les parents d’élèves et les associations au sujet des risques que cette pollution pouvait entrainer pour la santé des élèves ou des riverains. Les enfants des deux établissements ont été transférés dans d’autres établissements équivalents du secteur. La pollution est en lien possible avec l’activité d’une ancienne fabrique d’oeillets métalliques implantée sur le site jusqu’à la fin des années 1960. Dans ce contexte, Santé publique France a été saisie le 28 novembre 2017 par l’ARS Ile-de-France suite à la découverte de cette pollution pour apporter des éléments sur la pertinence et la faisabilité d’une étude épidémiologique et/ou d’une campagne d’imprégnation chez les enfants et les salariés ayant été exposés dans ces établissements. Santé publique France participe également avec cette note à formuler une réponse aux inquiétudes et questions posées par les parents d’élèves et les associations. L’objet de cette note est de fait focalisé sur les composés identifiés dans l’air ambiant, soient le TCE et le PCE.

Clément Bassi, Marie-Laure Bidondo, Christophe Bonaldi (et al.), Santé publique France, 2018-04-12, 51 p.

Publié le 23/04/2018

Polluant, Trichloroéthylène, Perchloroéthylène, Tétrachloréthylène, Ecole, Crèche, Avis, Santé publique France

Polluant, Santé publique


Capture

Rapport d'analyse de l'étude Fos-Epseal par Santé publique France

Santé publique France a été saisie par l’ARS Provence-Alpes-Côte d’Azur en mars 2017 afin d’analyser la méthode mise en oeuvre dans l’étude « Fos-Epséal » menée à Fos-sur-Mer et Port-Saint-Louis-du-Rhône et les résultats qui en sont issus sur les conséquences des expositions industrielles sur la santé des populations. Pour répondre à cette saisine, Santé publique France a constitué un comité d’appui composé de scientifiques internes et d’experts externes à l’Agence. Les points traités par ce comité ont été : l’analyse critique de la méthode et des résultats de l’étude ; l’apport de la dynamique participative proposée par l’étude. Malgré des faiblesses méthodologiques, les résultats présentés confirment que ce territoire nécessite une grande attention de la part des autorités publiques. Les argumentaires utilisés pour faire le lien entre un résultat sanitaire (une pathologie localement observée en excès) et une cause environnementale, présentés dans l’étude comme des « éléments d’analyse participative », doivent être considérés comme des hypothèses émises par les chercheurs et les populations, que des études ad hoc plus précises seraient en mesure de confirmer.

L’intérêt porté sur les maladies qui préoccupent la population, la prise en compte de la santé telle qu’elle est exprimée par la population et les concertations mises en place lors de l’étude Fos-Epséal représentent les intérêts majeurs de cette étude. La démarche d’épidémiologie ancrée localement, fondée sur les perceptions et l’expérience des populations, apparaît complémentaire à l’approche de l’épidémiologie traditionnelle. La coexistence de ces deux approches est utile pour maintenir la crédibilité et optimiser l’efficacité du système français d’alerte en santé environnementale.

Saisine n° 17-DSPE-0217-1513-D du 3 mars 2017, Florence Kermarec et al., Santé publique France, 2018-03, 108 p.

Voir aussi la restitution de l'analyse de l'étude par les pouvoirs publics le 20 mars 2018 sur le site de l'ARS

Publié le 21/03/2018

Santé environnementale, Bouches-du-Rhône, Epidémiologie, Pollution industrielle, Santé publique France, Rapport

Pathologies, Polluant, Santé publique


sante publique france logo

Exposition des femmes enceintes aux métaux et métalloïdes : publication des tomes 2 et 3

Santé publique France publie les tomes 2 et 3 du volet périnatal du programme national de biosurveillance sur l’imprégnation aux métaux et les recommandations. Ces données inédites analysent pour la première fois au niveau national l’exposition aux métaux et métalloïdes de plus de 4 000 femmes enceintes. Ces résultats complètent ceux du tome 1 concernant les polluants organiques. L’ensemble de ces résultats permettent d’obtenir pour la première fois des indicateurs nationaux fiables et pertinents de l’exposition aux substances chimiques sur une population particulièrement vulnérable aux effets potentiels des polluants. On constate que les sources d’imprégnation les plus courantes sont le tabac et l’alimentation et que, comparé aux autres pays, les femmes enceintes en France sont plus imprégnées au mercure et à l’arsenic. Cela pourrait en partie s’expliquer par une consommation plus importante de produits de la mer. En revanche, le plomb et le mercure sont mesurés à des niveaux moindres que ceux mesurés dans le passé en France et les niveaux d’imprégnation observés par les autres métaux sont du même ordre de grandeur que ceux observés dans des études antérieures.

Imprégnation des femmes enceintes par les polluants de l’environnement en France en 2011. Volet périnatal du programme national de biosurveillance. Tome 2 : métaux et métalloïdes, C. Dereumeaux, C. Fillol, A. Saoudi (et al.), Santé publique France, 2017-12, 225 p.

Imprégnation des femmes enceintes par les polluants de l’environnement en France en 2011. Volet périnatal du programme national de biosurveillance. Tome 3 : synthèse et conclusions, C. Dereumeaux, C. Fillol, A. Saoudi (et al.), Santé publique France, 2017-12, 58 p.

Publié le 19/12/2017

Périnatalité, Polluant, Femme enceinte, Santé publique France, ELFE, Enquête

Polluant


sante publique france logo

EpiNano : Appel à candidatures

Santé publique France lance un appel à candidatures en vue de la constitution d’un Conseil scientifique pour la validation d’une méthode de repérage et de suivi épidémiologique de travailleurs exposés à des nanomatériaux intentionnellement produits, rassemblés en une cohorte prospective appelée EpiNano. La finalité de ce dispositif est de détecter précocement des effets sanitaires nocifs en lien avec ces expositions.

Le dossier de candidature doit être envoyé avant le 31/01/2018 à l’adresse suivante : conseil_scientifique_epinano@santepubliquefrance.fr

Publié le 19/12/2017

Nanotechnologie, Santé publique France, Appel à candidatures

Polluant, Santé publique


beh logo

Impacts de la chaleur et du froid sur la mortalité totale en France entre 2000 et 2010

Cet article présente une analyse des impacts de la chaleur et du froid sur la mortalité totale dans 18 zones de France métropolitaine entre 2000 et 2010. Les résultats mettent en avant la forte non-linéarité de la relation entre température et mortalité, ainsi que la dissymétrie de réponse entre le froid et le chaud, qui doit être intégrée dans la construction de la prévention.

Magali Corso, Mathilde Pascal, Vérène Wagner, Beh, n°31, 2017-12-12, pp. 634-640

Publié le 12/12/2017

Climat, Epidémiologie, Article, Santé publique France

Climat, Santé publique


sante publique france logo

Psas fête ses vingt ans

Le programme air et santé (Psas) de Santé publique France fête ses 20 ans d’existence. A cette occasion, Santé publique France a réalisé une storymap qui retrace l’histoire du programme, les faits marquants de ces 20 ans dernières années et les enjeux à venir et Aix Marseille School of Economics (AMSE)-GREQAM (Aix-Marseille Université, AMU) publie une évaluation économique des impacts de l’exposition chronique aux particules fines sur la mortalité en France continentale, en partenariat avec Santé publique France.

Publié le 11/12/2017

Pollution de l'air, Santé publique France, Rapport

Air


Publication de rapports étudiant le lien entre les trihalométhanes (THM) et les cancers de la vessie en France

Santé publique France vient de publier deux rapports portant sur les trihalométhanes (THM), indicateur d'une contamination en sous-produits de la chloration (SPC) et les cancers de la vessie (indicateur sanitaire pour lequel une relation existe). Si la première étude ne permet pas d'affirmer avec un niveau de preuve suffisant le lien causal entre l'exposition aux THM et le cancer de la vessie, et que la nature écologique de la seconde étude en limite la portée, il n'en demeure pas moins que ces résultats sont cohérents avec les données de la littérature qui documente une association entre la concentration de THM dans les eaux destinées à la consommation, et le risque de cancer de la vessie.


Evaluation quantitative de l'impact sanitaire des sous-produits de chloration dans l'eau destinée à la consommation humaine en France, Santé publique France, 2017-07, 44 p.


Relation entre l'incidence des cancers de la vessie et l'exposition aux sous-produits de la chloration présents dans l'eau du robinet en France : une étude écologique géographique, Santé publique France, 2017-07,  69 p.

Publié le 20/07/2017

Qualité de l'eau, Cancer, Rapport, Hygiène, Santé publique France

Polluant


Résultats 1 à 10 sur 39 :   1234>>>
Afficher/masquer

Filtres actifs :

supprimerSanté publique France

Nouvelle recherche

Filtres :

Recherche libre

Catégorie

Tags

Date de publication



Fil d’information en santé environnementale - Plan du site - Crédits