Le Fil

Le fil d'information en santé environnementale

Résultats 1 à 10 sur 274 :   123456789101112131415>>>

274 résultats - Nombre de résultats par page :

Capture

Faciliter l'accès à la restauration collective et améliorer la qualité nutritionnelle en restauration rapide

L’Anses a réalisé un état des lieux des consommations alimentaires et apports nutritionnels des repas pris hors domicile. La restauration collective – restaurants scolaires et d’entreprise – apparaît plus conforme aux recommandations alimentaires actuelles que les autres catégories de restauration hors foyer. L’Anses préconise donc d’en faciliter l’accès au plus grand nombre. A l’inverse, l’Anses alerte sur la qualité nutritionnelle dégradée de la restauration rapide, pourtant de plus en plus fréquentée par les Français.

RAPPORT AST de l'Anses sur l'Etat des lieux des consommations alimentaires et apports nutritionnels dans la restauration hors foyer en France, à partir des données de l’étude INCA3 (2014-2015), Anses, 2021-02, 202 p.

Publié le 26/02/2021

ANSES, Restauration collective, Cantine, Qualité de l'alimentation, Rapport

Alimentation


ademe-le-mag-n142-hd-couv-lisere

Quelle alimentation pour demain ?

Enjeu majeur pour améliorer notre santé et préserver notre planète, la qualité de notre alimentation a pris encore plus d’importance avec la crise sanitaire. Manger bio, local, moins transformé, plus diversifié en privilégiant les fruits, légumes frais et légumes secs, céréales au détriment de la viande… la révolution est-elle en marche dans nos assiettes ? L’ADEME y contribue aux côtés de nombreux partenaires en encourageant des solutions innovantes pour accélérer la transition vers une alimentation durable et résiliente. Retrouvez dans le Temps fort «Quelle alimentation pour demain?»:

  • Un article qui dresse le contexte et pose les problématiques de la transition agro-écologique.
  • Un zoom sur l’étude « Empreinte Sol – énergie – GES de l’alimentation » réalisée par l’ADEME en 2020.
  • « Comment afficher l’impact environnemental des aliments?», un entretien entre Flore Nougarède, cheffe de projet Expérimentation affichage environnemental sur les produits alimentaires à l’ADEME, et François Martin, cofondateur de l’application Yuka
  • Un reportage sur le foisonnant projet alimentaire territorial de Grandangoulême.
Publié le 18/02/2021

Article, ADEME

Alimentation


Capture

France Relance : les appels à projets en région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Découvrez les appels à projets en cours, dans les Bouches-du-Rhône et en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, inscrits dans le cadre de France Relance :

Celui-ci s’adresse d’abord aux entreprises pour soutenir leur compétitivité, les accompagner dans leur transition écologique et faciliter l’embauche des jeunes en particulier. Le plan comprend en effet trois volets pour :

  • la transition écologique (logements, transports, renouvellement urbain, agriculture, biodiversité) ;
  • la compétitivité (baisse des impôts de production, aides aux entreprises pour l’innovation/recherche) ;
  • la cohésion sociale et territoriale (plan jeunes emploi/formation, actions de lutte contre la pauvreté, inclusion numérique).

Les administrations de l’État, les universités et les collectivités territoriales sont également bénéficiaires du plan en ce que cela permet de soutenir la commande publique, en particulier pour le secteur du bâtiment et des travaux publics. Aussi, les attributions de financement au soutien à l'investissement local sont conditionnées à la maturité des projets et à la capacité à les mettre en œuvre dès cette année. 

Pour en savoir plus

Publié le 16/02/2021

Alimentation, Climat, Déchets, Environnement professionnel, Habitat, Polluant, Transport


Capture

FranceRelance : lancement des mesures pour favoriser une alimentation locale et durable dans les cantines scolaires des petites communes

110 millions d’euros d’aides sont disponibles dans le cadre du plan France Relance pour soutenir les projets locaux permettant l’accès de tous à des produits frais et de qualité, en particulier pour les populations isolées ou modestes. Ces nouveaux volets visent à soutenir les initiatives portées dans les territoires par tout acteur de la société civile, de l’économie sociale et solidaire comme des collectivités territoriales.

Cette ambition est portée par deux volets principaux du plan France Relance :

  1. Le soutien au développement du réseau des projets alimentaires territoriaux (80 M€) via les  projets alimentaires territoriaux (PAT) 
  1. L’investissement dans les initiatives locales portées par des réseaux et des acteurs individuels (30 M€) (paniers d'alimentation par exemple, au niveau national comme au niveau départemental pour laisser une large part au soutien de projets de proximité.)
  • Au niveau national, avec une enveloppe de 6 millions d’euros, la mesure vise à soutenir les projets d’envergure qui permettront de structurer sur plusieurs régions ou sur l’ensemble du territoire les approvisionnements en produits frais et de qualité.
  • Au niveau local, avec une enveloppe de 24 millions d’euros, la mesure vise à soutenir :
    • Les producteurs ayant des démarches collectives de structuration de l’approvisionnement,
    • Les associations / start-up/ TPE / PME / communes ayant des projets de mise à disposition de produits,
    • Les initiatives de développement des commerces solidaires ambulants destiné en particulier aux personnes isolées ou modestes.

Tous les dispositifs territoriaux sont accessibles via les réseaux des Directions régionales de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF) et les préfecture

 

Enfin, le Plan de relance soutient à hauteur de 50 millions € (dont 3,75 millions € pour l’outre-mer) les projets des cantines scolaires des petites collectivités souhaitant développer leur approvisionnement en produits sains, durables et locaux. La mesure concerne l’achat d’équipement et de matériel nécessaires à la cuisine, la transformation de produits frais, la lutte contre le gaspillage, des investissements immatériels et des prestations intellectuelles.

L’aide s’adresse aux communes les plus fragiles (éligibles à la fraction cible de la dotation de solidarité rurale - DSR - en 2020), ou à leurs établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), ainsi qu’à l’ensemble des communes de Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte et La Réunion (et leurs EPCI).

Le formulaire de demande de subvention est disponible sur le site internet de l’Agence de service et de paiements depuis le 8 février.

Publié le 12/02/2021

Cantine, Subvention, Collectivité locale, Alimentation, Développement durable

Alimentation


assemblee_nationale_logo.

Nouvelle étape contre le gaspillage alimentaire

La proposition de loi « Pour une nouvelle étape contre le gaspillage alimentaire », portée par Guillaume Garo a été adoptée le 10 février 2021 par la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale. Cette proposition de loi prévoit d'étudier l’opportunité de faire évoluer les normes réglementaires sur la date limite de consommation des denrées microbiologiquement périssables, les pratiques commerciales pour réduire le gaspillage alimentaire lié au calibrage des fruits et légumes et d'envisager des pistes pour réajuster les grammages des plats servis en restauration collective en respectant l’équilibre nutritionnel et en s’inscrivant dans une démarche de lutte contre le gaspillage alimentaire.Elle prévoit aussi de se pencher sur la qualité des dons de produits invendus aux associations d’aide alimentaire ainsi que sur le contrôle de la conformité et de la qualité de ces dons.

Texte nº 3873, adopté par la commission, sur la proposition de loi de M. Guillaume Garot et plusieurs de ses collègues pour une nouvelle étape contre le gaspillage alimentaire (3725)

Publié le 12/02/2021

Proposition de loi, Gaspillage alimentaire

Alimentation


appel

Appel à projets Var- Alimentation locale et solidaire

Dans le cadre du plan France Relance, un appel à projets alimentation locale et solidaire est lancé. L’appel à projets "Alimentation locale et solidaire" est doté d’une enveloppe de 270 000 € pour le Var. Les porteurs de projets peuvent déposer leur dossier dès à présent et jusqu’au 15 septembre 2021.

Publié le 11/02/2021

Appel à projets, Var, Alimentation, Développement durable

Alimentation


Capture

Appel à projets " Les Quartiers Fertiles " : 3 lauréats en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Le plan d’accompagnement « Les Quartiers Fertiles » prévoit le financement, à terme, de 100 fermes urbaines dans le cadre de France Relance. Dans un premier temps, 27 projets ont été sélectionnés, dont 3 en région Provence-Alpes-Côte d'Azur :

  •  Territoires fertiles / Communauté d’agglomération du Grand Avignon

Quartier NPNRU : Quartiers sud et Quartiers nord-est
Résultant d’une initiative des habitants, le projet TIPI va accueillir une micro-ferme. Sur le long terme, le site d’environ 5 000 m² envisage également la mise en place d’une ferme mobile.

  •  Projet de micro-ferme urbaine / Métropole-Aix-Marseille Provence

Quartier NPNRU : La Rose Petit Séminaire
Inscrite dans le projet de revalorisation de la colline du Frais Vallon, près de Marseille, cette micro-ferme urbaine de culture maraîchère intensive promet d’apporter une nouvelle vision écologique aux habitants, tout en assurant la création d’emplois.

  •   L’agriculture urbaine comme vecteur de transition / Métropole-Aix-Marseille Provence

Quartier NPNRU : La Savine, Marseille (15e)
Ce projet de réhabilitation de friches et de renaturation comprend la création d’une ceinture agri-urbaine, l’installation d’une chèvrerie et l’aménagement de jardins partagés.

Publié le 11/02/2021

Agriculture, Urbanisme, Provence-Alpes-Côte d’Azur

Alimentation, Environnement, Habitat


INCa logo

Lancement de la stratégie décennale de lutte contre le cancer 2021-2030

Rappel des 4 axes :

1. Améliorer la prévention :
2. Limiter les séquelles et améliorer la qualité de vie des patients
3. Lutter contre les cancers de mauvais pronostic chez l’adulte et chez l’enfant.
4. S’assurer que les progrès bénéficient à tous : les mesures transversales visent résolument à faire en sorte que le progrès bénéficie à tous.

A noter que l'environnement constitue une priorité nouvelle de cette stratégie décennale. La stratégie s'articule en particulier avec le Plan national santé environnement (PNSE) et  la Stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens La recherche sera structurée pour mieux appréhender les expositions, leurs effets, notamment les effets cocktail. Voir en particulier la Fiche Action 1.7 Répondre à la préoccupation collective sur l'environnement  de la Feuille de route 2021-2025 (p. 15)

Dossier de presse - 4 février 2021

Revoir les Rencontres 2021

Publié le 06/02/2021

Air, Alimentation, Environnement professionnel, Pathologies, Promotion de la santé, Radioprotection, Santé publique


Capture

Appel à projets de recherche participative CO3 : Transformation des systèmes agricoles et alimentaires vers plus de résilience, de durabilité environnementale et de justice sociale

Seront privilégiées :

  • Les approches centrées sur les territoires, croisant les enjeux de filières avec les dynamiques territoriales ou embrassant les systèmes alimentaires de la production à la consommation sont à privilégier, ainsi que les questions ayant trait à la résilience face aux crises climatiques, environnementales et sanitaires. Le caractère innovant du projet et sa capacité à faire évoluer ou à transformer la situation sur le terrain sont également essentiels.
  • Les projets qui croisent les enjeux sociaux (tels que les conditions de vies des agriculteurs ou la justice alimentaire) et les enjeux environnementaux de la transition agroécologique (la préservation de la biodiversité, la compatibilité des systèmes agricoles avec les limites planétaires, notamment la prise en compte du réchauffement climatique). Les croisements d’objectifs du développement durable seront privilégiés.
  • La mobilisation d’outils numériques, l’accès aux ressources génétiques (semences), la valorisation de co-produits ou de déchets, la résilience face aux crises, la lutte contre la précarité alimentaire, la démocratie alimentaire, ou encore l’accessibilité de tous à une alimentation saine et durable sont autant de questions au cœur de cet appel à projets, sans que cette liste ne soit exhaustive.

 

L’ADEME, Agropolis Fondation, la Fondation Charles Léopold Mayer, la Fondation Daniel & Nina Carasso et la Fondation de France ont mis en place le dispositif expérimental Co-Construction de Connaissances pour une transition écologique et solidaire (CO3). Le dispositif CO3 veut engager une transformation du rapport Sciences-Sociétés à travers des pratiques renouvelées des acteurs (bailleurs, chercheurs, et acteurs de la société civile) en matière de co-construction de savoirs pour le bien commun.

Date limite de dépôt des propositions : 15 avril 2021 (16 h) Tous les dossiers sont à compléter en ligne à partir du site https://agirpourlatransition.ademe.fr/ 

2 réunions d'information sont prévues le 1er février et le 1er mars (voir modalités de l'appel à projet)

Publié le 26/01/2021

Alimentation, Développement durable, Agriculture, Précarité, Appel à projets

Alimentation


procedure-752a77f3-dfae-406f-8fdb-2918d61f5984

Appel à projets Ecophyto II+ : 2ème phase avec volet santé environnement

L'Office français de la biodiversité (OFB) et les ministères co-pilotes du plan Ecophyto II+ lancent la seconde phase de l’appel à projets national Écophyto 2020-2021 intégrant un volet régional « santé-environnement ».

Celui-ci vise à recueillir des propositions contribuant à la mise en œuvre des actions suivantes :

  • Axe 2 - Améliorer les connaissances et les outils pour demain et encourager la recherche et l’innovation, par le dépôt de projets de thèse, en soutien aux autres actions du plan Ecophyto et financés à hauteur d’une demi-bourse de thèse ;
  • Axe 3 - Évaluer et maîtriser les risques et les impacts :

- Action 11 - Renforcer la surveillance de la contamination des denrées végétales, de l’eau, des sols et de l’air, et évaluer les expositions potentielles des citoyens en appui à l’action régionale, par le dépôt de projets de portée inter-régionale, régionale ou infra-régionale

- Action 12 - Connaître, surveiller et réduire les effets non intentionnels liés à l'utilisation des produits phytopharmaceutiques sur l’environnement (biodiversité, sol, pollinisateurs)

- Action 15.3 -  Accélérer le retrait des substances les plus préoccupantes et faire évoluer les procédures d’approbation - Réussir la sortie du glyphosate

Cet appel à projets se déroulera en deux temps :

·         une première phase de dépôt de lettres d’intention au plus tard le 3 mars 2021 au soir ;

·         puis une seconde phase de dépôt de dossiers complets pour les lettres d’intention sélectionnées, au plus tard le 17 mai 2021.

Publié le 21/01/2021

Ecophyto, Appel à projets, Santé environnementale

Air, Alimentation, Eau, Polluant, Sol


Résultats 1 à 10 sur 274 :   123456789101112131415>>>
Afficher/masquer