Le Fil

Le fil d'information en santé environnementale

Résultats 1 à 10 sur 734 :   123456789101112131415>>>

734 résultats - Nombre de résultats par page :

procedure-752a77f3-dfae-406f-8fdb-2918d61f5984

Appel à projets Ecophyto II+ : 2ème phase avec volet santé environnement

L'Office français de la biodiversité (OFB) et les ministères co-pilotes du plan Ecophyto II+ lancent la seconde phase de l’appel à projets national Écophyto 2020-2021 intégrant un volet régional « santé-environnement ».

Celui-ci vise à recueillir des propositions contribuant à la mise en œuvre des actions suivantes :

  • Axe 2 - Améliorer les connaissances et les outils pour demain et encourager la recherche et l’innovation, par le dépôt de projets de thèse, en soutien aux autres actions du plan Ecophyto et financés à hauteur d’une demi-bourse de thèse ;
  • Axe 3 - Évaluer et maîtriser les risques et les impacts :

- Action 11 - Renforcer la surveillance de la contamination des denrées végétales, de l’eau, des sols et de l’air, et évaluer les expositions potentielles des citoyens en appui à l’action régionale, par le dépôt de projets de portée inter-régionale, régionale ou infra-régionale

- Action 12 - Connaître, surveiller et réduire les effets non intentionnels liés à l'utilisation des produits phytopharmaceutiques sur l’environnement (biodiversité, sol, pollinisateurs)

- Action 15.3 -  Accélérer le retrait des substances les plus préoccupantes et faire évoluer les procédures d’approbation - Réussir la sortie du glyphosate

Cet appel à projets se déroulera en deux temps :

·         une première phase de dépôt de lettres d’intention au plus tard le 3 mars 2021 au soir ;

·         puis une seconde phase de dépôt de dossiers complets pour les lettres d’intention sélectionnées, au plus tard le 17 mai 2021.

Publié le 21/01/2021

Ecophyto, Appel à projets, Santé environnementale

Air, Alimentation, Eau, Polluant, Sol


Capture

Perturbateurs endocriniens : une nouvelle étude pour mieux comprendre l'effet cocktail

Un communiqué de presse de l'Inserm annonce la publication de chercheurs de l’Inserm, de l’université de Montpellier et du CNRS qui poursuivent le décryptage des mécanismes moléculaires qui contribuent au phénomène d’« effet cocktail », qui rend les perturbateurs endocriniens potentiellement devenir plus nocifs. Leurs recherches permettent de mieux comprendre les interactions complexes entre les perturbateurs endocriniens et l’organisme, mais elles demeurent préliminaires, et doivent encore être poursuivies afin de définir l’impact réel de ces associations sur la santé humaine. Leur nouvelle étude est publiée dans le journal PNAS.

Delfosse Vanessa, Huet Tiphaine, Harrus Deborah (et al.), Mechanistic insights into the synergistic activation of the RXR–PXR heterodimer by endocrine disruptor mixtures, Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), vol. 118 n°1, 2021-01-05 

 

Publié le 14/01/2021

Perturbateur endocrinien, Recherche, INSERM

Polluant


ANSES

Couches jetables : l'Anses propose une restriction des substances chimiques dangereuses pour toute l'Union européenne

L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) propose de restreindre, au niveau européen, près de 200 substances chimiques « dangereuses potentiellement » présentes dans les couches jetables, afin de protéger la santé de « 90 % des enfants européens de 0 à 3 ans ». Soit 14,5 millions de bébés concernés.

Publié le 28/12/2020

Nouveau-né, Nourrisson

Polluant


vign_formation-se-vignette_img

Formations à la santé environnementale : 3 sessions en 2021

Pour renforcer les connaissances des professionnels et leur permettre de devenir des intervenants actifs dans le champ de l’éducation à la santé environnementale, le CRES et le GRAINE Provence-Alpes-Côte d'Azur proposent chaque année trois modules de formation de deux jours, indépendants les uns des autres, sur les thèmes suivants.

Programme 2021 :

  • Alimentation durable et santé : 18 et 19 février 2021 à Marseille
  • Perturbateurs endocriniens et santé environnementale : 15 et 16 avril 2021 à Marseille
  • Nouveau ! Changement climatique et santé environnementale : 2 jours en juin (dates et lieu à définir)

Ces formations s'adressent aux professionnels de la santé, de l'environnement, de l’éducation, du social.

Elles sont financées par l'ARS PACA dans le cadre du Plan régional santé environnement.

Contacts : Perrine Burdet CRES, et Frank Flamini, GRAINE Provence-Alpes-Côte d'Azur

Publié le 22/12/2020

Alimentation, Développement durable, Changement climatique, Perturbateur endocrinien, Formation, CRES, GRAINE Provence-Alpes-Côte d'Azur, PRSE Provence-Alpes-Côte d'Azur, ARS Provence-Alpes Côte d'Azur, Promotion de la santé, Santé environnementale, Education à l'environnement

Alimentation, Climat, Environnement, Polluant, Promotion de la santé


Capture

Atlas Métropolitain : 25 questions pour comprendre Aix-Marseille-Provence

L’Agence d'urbanisme de l'agglomération marseillaise (Agam) a pris l’initiative en 2014 de publier un premier Atlas pour « comprendre l’espace métropolitain », au moment même où les discussions locales s’engageaient pour créer un EPCI spécifique sur Aix-Marseille. En 2020, la Métropole est en place depuis 4 ans. Ce document , repensé dans un format plus pédagogique, présente un socle de connaissances sur la réalité de ce grand territoire et sur le fait métropolitain. Pourquoi dit-on souvent qu’Aix-Marseille-Provence est une Métropole « atypique » ? Ses habitants ressemblent-ils à ceux des autres métropoles ? Où vivent les plus diplômés ? Comment se déplace-t-on chaque jour et pour quelle raison ? Vit-on en bonne santé sur le territoire et à quels risques s’expose-t-on ? Quels secteurs d’activités font tourner l’économie métropolitaine et avec qui échange-t-on ce que l’on y produit ? Autant de questions auxquelles l’Atlas fournit des éléments de réponse.

Agam, 20020-12, 104 p.

 
Publié le 18/12/2020

Métropole Aix Marseille Provence, Rapport

Air, Climat, Eau, Environnement, Habitat, Polluant, Sol, Transport


Capture

L'exposome, un défi scientifique

Cette note de l’OPECST apporte un éclairage sur la notion d’exposome, qui s’entend comme l’intégration de l’ensemble des expositions – de quelque nature que ce soit – auxquelles un individu est soumis, à partir de sa conception. La théorisation de l’exposome suscite de fortes attentes sociétales mais son application reste, en pratique, limitée. S’agissant des expositions chimiques, les notions de multiexposition et de temporalité des expositions sont néanmoins de plus en plus considérées dans les travaux de recherche et d’évaluation des risques. Une caractérisation exhaustive des expositions et de leurs effets sur la santé nécessite une standardisation méthodologique et la mise à disposition de moyens logistiques et financiers ambitieux.

Cédric Villani, Note n°23, 2020-12-10, 8 p.

Créé par la loi n° 83-609 du 8 juillet 1983, l’Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) a pour mission d'informer le Parlement des conséquences des choix de caractère scientifique et technologique afin d'éclairer ses décisions. A cette fin il recueille des informations, met en œuvre des programmes d'études et procède à des évaluations.

Publié le 15/12/2020

Exposome, Santé environnementale, Sénat, Assemblée nationale

Polluant, Santé publique


2020-Perinatalite-et-sante-environnementale

Périnatalité et santé environnementale. Dossier de connaissances

Ce dossier réalisé par le Centre régional d'études, d'actions et d'informations en faveur des personnes en situation de vulnérabilité (CREAI) et l'Observatoire Régional de la Santé (ORS) Occitanie présente les différentes expositions environnementales et leurs impacts sur la fertilité, la grossesse et la santé du jeune enfant. ll propose aussi des leviers limitant l’impact de ces expositions et termine en valorisant des exemples d’actions prometteuses et d’initiatives innovantes.

BEC Emilie, CREAI-ORS Occitanie, 2020-11, 113 p.

Publié le 03/12/2020

Santé environnementale, Périnatalité, Femme enceinte, Enfant, Nourrisson, Dossier

Polluant, Promotion de la santé


Capture

Evaluation du dispositif national de déclaration R-Nano

L'Anses publie une première évaluation du dispositif de déclaration des substances à l’état nanoparticulaire, obligatoire depuis 2013. Intitulé R-Nano, ce registre recense les déclarations des fabricants, importateurs et distributeurs de plus de 100 grammes par an de substances à l'état nanoparticulaire. L'agence souligne que l’absence ou la mauvaise qualité des données transmises nuit toujours à la traçabilité des nanomatériaux et à l’exploitation de ces données par les agences de santé publique. Elle propose plusieurs axes d’amélioration pour fiabiliser les données du registre, améliorer la traçabilité des nanomatériaux et optimiser l’efficacité du système.

Registre R-Nano. Evaluation des potentialités d’exploitation et de partage des données déclarées Avis de l’Anses Rapport d’expertise collective, Anses, 2020-11, 124 p.

Publié le 01/12/2020

Nanotechnologie, Réglementation, ANSES, Avis, Information

Polluant


confinement_novembre2020

2ème confinement : impact beaucoup plus faible sur la qualité de l'air en région Provence-Alpes-Côte d'Azur

AtmoSud dresse un état des lieux de la qualité de l’air en Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur et compare cette période de second confinement  avec le 1er confinement et avec les années 2017-2019. Contrairement au premier confinement, le 2ème confinement a moins d'impact sur la pollution atmosphérique liée au trafic routier. La pollution liée aux activités urbaines (industrie, chauffage...) est globalement identique à celle observée au cours du 1er confinement. Elle est influencée par les conditions météo. Le trafic routier a peu baissé au cours de ce deuxième confinement car les établissements scolaires sont ouverts, ainsi que nombreux établissements recevant du public (ERP).

Publié le 26/11/2020

Qualité de l'air, Air extérieur, Pollution automobile, Pollution de l'air, AtmoSud

Air, Polluant


inserm

Rôle possible de l'exposition aux perturbateurs endocriniens dans la sévérité de la Covid-19

Une nouvelle étude suggère que l’exposition à des produits chimiques qui dérèglent le système endocrinien (les perturbateurs endocriniens ou PE) pourrait interférer avec différents signaux biologiques du corps humain jouant un rôle important dans la sévérité de la Covid-19.

Qier Wu, Xavier Coumoul, Philippe Grandjean, Robert Barouki, Karine Audouze, Endocrine disrupting chemicals and COVID-19 relationships: A computational systems biology approach, Environment International, 2020-11-20, 106232, ISSN 0160-4120, https://doi.org/10.1016/j.envint.2020.106232. (http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0160412020321875)

Publié le 20/11/2020

Perturbateur endocrinien, Covid-19, INSERM, Article

Pathologies, Polluant


Résultats 1 à 10 sur 734 :   123456789101112131415>>>
Afficher/masquer