Archives par mot-clé : Avis

Méthodologie d’évaluation des alternatives aux néonicotinoïdes : avis de l’Anses

L’Anses avait été saisie pour évaluer et mettre en balance les risques et les bénéfices des préparations phytopharmaceutiques à base de néonicotinoïdes et de leurs alternatives chimiques et non chimiques. L’Agence a publié le 21 mars la méthodologie qu’elle a élaborée dans le but d’identifier ces alternatives et de comparer leur efficacité et leur opérationnalité, en attendant de « réaliser en complément une expertise approfondie concernant les effets sur la santé humaine de l’ensemble des substances néonicotinoïdes autorisées à ce jour au niveau national en tant que produit phytopharmaceutique ou biocide ».

AVIS de l’Anses Néonicotinoïdes : premier avis relatif à la méthode d’identification des alternatives existantes et à son application à une étude de cas, 2017-03-01, 20 p.

Publié dans Non classé | Marqué avec , , |

Glyphosate : Ségolène Royal condamne la décision de l’ECHA de ne pas classer cancérogène probable le glyphosate

Ségolène Royal, dans un communiqué de presse du 16 mars, condamne cet avis qui ne reconnaît pas de caractère cancérogène au glyphosate, en opposition avec l’avis rendu par le CIRC (Agence internationale de recherche sur le cancer) en mars 2015 qui a inscrit cette substance comme cancérogène probable, sur la base d’études épidémiologiques.

Publié dans Pathologies, Polluant | Marqué avec , , , |

Carafes filtrantes : avis de l’Anses

L’Anses, suite à une autosaisine, publie son avis sur l’innocuité et l’efficacité des carafes filtrantes : les données disponibles ne permettent pas de conclure qu’il y a un risque pour la santé des consommateurs mais l’usage de carafes filtrantes peut conduire au relargage de différents contaminants (ions argent, sodium, potassium, ammonium) dans l’eau de boisson, à un abaissement du pH, voire à une altération de la qualité microbiologique de l’eau.

Avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif à l’évaluation de l’innocuité et l’efficacité des carafes filtrantes, Anses, 2016-10-19, 53 p. (en ligne le 13 mars 2017)

Publié dans Eau, Polluant | Marqué avec , , , |

Repères de consommations alimentaires : actualisation de l’Anses

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) actualise les repères de consommation alimentaire du Programme national nutrition santé (PNNS) en donnant une plus grande place aux légumineuses, aux produits céréaliers complets, aux légumes, aux fruits, ainsi qu’à certaines huiles végétales. Elle insiste sur la nécessité de limiter la consommation des viandes, hors volailles, et plus encore des charcuteries et des boissons sucrées. Elle publie cet avis en mettant en balance à la fois la satisfaction des besoins nutritionnels de la population adulte et les enjeux associés à la présence de certains contaminants chimiques dans l’alimentation. Les recommandations pour les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées feront l’objet d’un rapport ultérieur.

Actualisation des repères du PNNS : révision des repères de consommations alimentaires, Anses, 2016-12, 280 p.

Voir également les avis associés sur la page du communiqué.

Publié dans Alimentation, Environnement | Marqué avec , , |

Compteurs communicants : avis et expertise collective de l’Anses

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a mené une expertise visant à évaluer les effets sanitaires potentiels associés à l'exposition de la population aux champs électromagnétiques émis par les compteurs communicants. Elle conclut à une faible probabilité que ces dispositifs engendrent des effets sanitaires à court ou long terme, dans son déploiement actuel. Elle appelle cependant les opérateurs impliqués dans ces nouvelles technologies à fournir une information claire et facilement compréhensible aux usagers sur leurs modalités de fonctionnement.

Marqué avec , , |

Substituts de phtalates dans les jouets : pas de risque mis en évidence pour la santé des enfants de moins de trois ans

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) publie les résultats de son expertise sur les risques pour la santé liés à une exposition orale à plusieurs substances chimiques présentes dans des jouets et équipements en matière plastique, pouvant être mis à la bouche par des nourrissons et des enfants de moins de 3 ans.
Elle constate qu’il n’y a pas de risque pour la santé des enfants pour quatre des substances étudiées qui sont des substituts de phtalates (DINCH, DEHTP, ATBC et TXIB).
Elle engagera prochainement une évaluation des risques sanitaires cumulés liés à l’exposition des enfants à certains phtalates classés toxiques pour la reproduction, prenant en compte plusieurs voies d’exposition (articles de consommation, air, poussières, alimentation, etc.).
Elle recommande une évaluation des risques systématique avant mise sur le marché de toute substance nouvelle entrant dans la composition des plastiques utilisés dans les jouets et équipements destinés aux enfants.

Jouets et équipements en matière plastique destinés aux enfants de moins de trois ans, Avis et rapport, Anses, 2016-08, 322 p.

Publié dans Polluant | Marqué avec , , , , |

Justice climatique : avis du CESE

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a voté le 27 septembre un avis formulant des recommandations aux pouvoirs publics afin de limiter et si possible de réduire les inégalités sociales et économiques générées par le réchauffement planétaire.

Publié dans Climat | Marqué avec , , |

Moisissures dans les bâtiments et leurs conséquences sur la santé des populations

L’Anses, dans un avis publié le 1er août, recommande de prévenir le développement des moisissures dans le bâti, d’une part, en renforçant la coordination entre des acteurs concernés  et, d’autre part, en améliorant l’information des occupants des logements. L’Agence recommande également de prévenir les conséquences sanitaires, notamment pour les populations les plus sensibles, par une évolution de la réglementation prenant mieux en compte le risque lié à l’exposition aux moisissures dans les logements.

Moisissures dans le bâti, Anses, 2016-06, 370 p.

Publié dans Habitat, Pathologies | Marqué avec , , |

Expositions professionnelles aux pesticides : mieux connaître et réduire les expositions

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) s’était auto-saisie en 2011 pour identifier, évaluer et caractériser les expositions aux pesticides des personnes travaillant dans l’agriculture. Elle rend aujourd’hui son avis, en constatant le manque de données dans ce domaine et pour cette population. Elle préconise la diminution du recours aux pesticides et l’amélioration des connaissances sur les expositions en conditions réelles d’utilisation.

Expositions professionnelles aux pesticides en agriculture. Volume 1 : volume central, Anses, 2016-07, 244 p. (Voir également les volumes suivants)

Publié dans Environnement, Environnement professionnel, Polluant | Marqué avec , , , , , |

Exposition des enfants aux radiofréquences : avis de l’Anses

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l?alimentation, de l?environnement et du travail (Anses) s’est prononcée le 8 juillet pour un usage modéré et encadré des technologies sans-fil par les enfants, potentiellement plus exposés que les adultes en raison de leurs caractéristiques morphologiques et anatomiques. Elle recommande l’adaptation des valeurs limites réglementaires pour réduire l’exposition des enfants aux champs électromagnétiques, qui commence dès leur plus jeune âge du fait de l’expansion de l’usage des nouvelles technologies.

Exposition aux radiofréquences et santé des enfants. Avis de l’Anses. Rapport d’expertise collective, 2016-06, 298 p.

Publié dans Polluant | Marqué avec , , |

Prévention de la transmission sexuelle du virus Zika: actualisation du HCSP

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) actualise ses recommandations relatives à la transmission du virus Zika. Il précise qu’il « est important de prévenir sa transmission pour les couples ayant un projet d’enfants et les femmes enceintes, car ce virus peut entrainer des microcéphalies si la mère est infectée pendant la grossesse. Le HCSP recommande de vérifier que l’homme ne risque pas de transmettre le virus par le sperme. Une sérologie doit être réalisée, suivie si celle-ci est positive par une recherche du virus dans le sperme. »

Actualisation de l’avis du Haut Conseil de la santé publique du 8 février 2016 relatif aux mesures recommandées pour éviter la transmission du virus Zika par voie sexuelle, HCSP, 20160620, 17 p. (mise en ligne la 29 juin 2016)

Publié dans Pathologies, Santé publique | Marqué avec , , |

Information et recommandations à diffuser en vue de prévenir les risques sanitaires liés aux pollens allergisants

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) rend un avis relatif aux messages sanitaires d’information et de recommandations à diffuser en prévision des épisodes de pollens allergisants pour prévenir les risques sanitaires qui y sont liés. Cet avis a fait l’objet d’une consultation des acteurs de terrain qui a permis d’améliorer ces messages.

HCSP, 2016-04-28, 10 p. [En ligne le 4 mai 2016]

Publié dans Environnement, Pathologies, Promotion de la santé | Marqué avec , , , |

Désinsectisation des aéronefs : recommandations du HCSP

Afin d’éviter la propagation de maladies transmissibles telles que le chikungunya, la dengue, la fièvre jaune, la fièvre Zika, la maladie de Lyme, le paludisme, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) met à jour dans cet avis la liste des zones en provenance desquelles les aéronefs doivent être maintenus exempts de vecteurs en tenant compte des zones de destinations : France métropolitaine, départements et collectivités français des Amériques, Mayotte, La Réunion, Saint-Pierre et Miquelon.

Avis relatif à la mise à jour de la liste des zones en provenance desquelles les aéronefs doivent être maintenus exempts de vecteurs en application du règlement sanitaire international (RSI), HCSP, 2016-02-19 (mise en ligne 2016-03-21), 26 p.

Publié dans Pathologies, Santé publique | Marqué avec , , , , |

Plus d’activité physique et moins de sédentarité pour une meilleure santé

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) publie un avis visant à actualiser les repères relatifs à l'alimentation et à l'activité physique du Programme national nutrition santé (PNNS). Elle recommande la réduction des comportements sédentaires et la pratique d'activités physiques, dans tous les contextes de vie et à tous les âges. Le développement d'espaces réservés aux piétons et aux cyclistes, la promotion des modes de transport collectifs, l'organisation du temps de travail et du temps scolaire permettraient notamment d'atteindre cet objectif.

Actualisation des repères du PNNS - Révisions des repères relatifs à l'activité physique et à la sédentarité, Anses, 2016-02, 584 p.

Publié dans Alimentation | Marqué avec , , , , |

Zika et utilisation de moustiquaires à la deltaméthrine

Dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Zika dans les départements français d’Amérique, l’Anses a été saisie par le ministère en charge de l’Ecologie afin qu’elle émette un avis en urgence sur l’opportunité d’utiliser des moustiquaires imprégnées à la deltaméthrine longue durée par usage dérogatoire, tel que prévu par l’Article 55.2 du Règlement Biocides. Sur la base des données disponibles, l’Agence conclut que l’utilisation de telles moustiquaires peut être autorisée. Elle recommande toutefois, de fixer la moustiquaire autour du lit des nouveau-nés et des enfants de façon à ce qu’elle soit difficilement accessible, afin d’éviter la mise à la bouche. Elle recommande par ailleurs d’utiliser des moustiquaires dont l’efficacité a été validée par l’OMS et de limiter fortement les lavages étant donnée la forte toxicité de la deltaméthrine pour l’environnement aquatique.

Publié dans Pathologies, Polluant | Marqué avec , , , |