Le filin Fil d’information en santé environnementale

Le Réseau Action Climat et UNICEF France publient un rapport sur l’impact de la pauvreté sur l’exposition et la vulnérabilité des enfants à la pollution de l’air extérieur. En France, plus de trois enfants sur quatre respirent un air pollué. Ce chiffre s’explique par une exposition plus importante à la pollution atmosphérique dans les villes, où vivent la plupart des enfants. Le transport routier est l’une des principales sources de pollution atmosphérique (63% pour les oxydes d’azote). Les enfants sont particulièrement vulnérables en raison de l’immaturité de leurs organismes et de la fréquence à laquelle ils respirent. La pauvreté constitue un facteur aggravant, en raison des conditions de vie moins favorables et faute d'infrastructures à m^me de contrebalancer ces conditions de vie. Le rapport émet plusieurs recommandations.

Séverine Deguen, Valentin Desfontaines, Jodie Soret (et al.), Réseau Action Climat et UNICEF, 2021-10, 48 p.

Publié le 15/10/2021

Tags
Catégorie