Fil d’information en santé environnementale

Accueil > Les Profils > Portraits d'acteurs > Le centre de consultation de pathologies professionnelles (CCPP) de Marseille

Les Profils

Le centre de consultation de pathologies professionnelles (CCPP) de Marseille

Cette structure a été créée en 1997 à l'Assistance publique des hôpitaux de Marseille (AP-HM) et est dirigée par le Professeur Marie-Pascale Lehucher-Michel, spécialiste en médecine du travail. La consultation est située au sein du Service de médecine et santé au travail à l'Hôpital de la Timone. Les centres de consultations de pathologie professionnelle (CCPP) ont pour but d'aider le médecin, traitant ou du travail, à faire le diagnostic de l'origine professionnelle d'une maladie. On compte actuellement 30 CCPP actifs sur l’ensemble du territoire. Implantées majoritairement dans des centres hospitalo-universitaires, ces consultations disposent d'un plateau technique hospitalier et sont assurées par des praticiens spécialisés en pathologie professionnelle et recouvrant l'essentiel des disciplines médicales impliquées.

Les patients viennent consulter dans ces centres à la demande d’un médecin du travail, d’un médecin traitant ou d’une institution le plus souvent pour des motifs d’aide au diagnostic de l’origine professionnelle, de conseils pour aptitude difficile, d’orientation professionnelle ou de reclassement.
Les CCPP coopèrent avec les CARSAT, entretiennent des relations privilégiées avec les médecins du travail et favorisent une synergie pour les actions de prévention sur les nuisances responsables de pathologies professionnelles, ainsi que de prévention de la désinsertion.
Les données des consultations et le degré d’imputabilité de la pathologie à l’exposition estimé par les experts des centres sont enregistrés dans la base nationale du  Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles (RNV3P)  qui regroupe les  30 CCPP .
Le RNV3P constitue une plateforme d’échanges entre cliniciens et autres professionnels de la santé au travail et un système de vigilance, d’amélioration des connaissances et de prévention des risques professionnels. Depuis juillet 2010, l’Anses, animateur de ce réseau, a pour mission de coordonner toutes les activités associées au RNV3P et participe aux travaux scientifiques en partenariat avec la  Caisse nationale d’assurance maladie  dont le régime des indépendants, la  Caisse centrale de la mutualité sociale agricole  Santé publique France  , l’Institut national de recherche et de sécurité  pour la prévention des accidents du travail (INRS)  et des maladies professionnelles et la  Société française de médecine du travail (SFMT)  .
Les objectifs principaux du RNV3P sont le repérage de risques émergents ou ré-émergents en santé au travail ; le repérage, la description et la prévention de situations professionnelles à risque sanitaire en France ; l’amélioration et l’harmonisation des pratiques de diagnostic des pathologies liées au travail et à l’environnement. Le RNV3P a également pour vocation d’aider à définir des actions prioritaires régionales ou nationales.
Ainsi, dans le cadre de l’ action 12.4 du plan cancer 2014‐2019  visant à l’amélioration des connaissances sur les cancers d’origine professionnelle, une synthèse basée sur le RNV3P de 2001 à 2016  a  permis de décrire des situations professionnelles à risque pour 11 localisations de cancers : bronches et poumon, voies urinaires, sein, rein, larynx, sinus, côlon‐rectum, peau hors mélanome, système nerveux central, hémopathies lymphoïdes matures et leucémies myéloïdes (sélection sur les codes CIM 10 : C00‐C97 et D00‐D09) pour lesquels au moins 100 problèmes de santé au travail ont été enregistrés.

Contact : Pr Marie-Pascale Lehucher-Michel, Chef de service - Médecine et santé au travail, Aix-Marseille Université - Faculté des sciences médicales et paramédicales, Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille (AP-HM) -   Marie-pascale.LEHUCHER@ap-hm.fr

Consultez le rapport d'activités du RNV3P, Anses, 2017, 34 p

Consulter la plaquette de présentation du RNV3P

(source : Fil-à-Fil N° 26 - Mars 2020 - Cancers, risques professionnels et santé environnement)


Fil d’information en santé environnementale - Plan du site - Crédits