Fil d’information en santé environnementale

Accueil > Les Profils > Portraits d'acteurs > Le métier de conseiller habitat et santé/ conseiller médical en environnement intérieur (CMEI/CHS/CEI)

Les Profils

Le métier de conseiller habitat et santé/ conseiller médical en environnement intérieur (CMEI/CHS/CEI)

th.jpg

L’air intérieur des habitats contient des polluants et des allergènes, parfois en très grande quantité, dont on ne soupçonne pas l’existence. Limiter leur présence pour limiter leurs effets sur la santé, c’est la mission des conseillers.

L’action du conseiller est initiée par un médecin pour effectuer une visite à domicile (VAD) du logement d’un patient pour l’accompagner dans la prévention et la prise en charge des pathologies liées à son environnement.

Le conseiller réalise une évaluation globale de l’habitat et apporte des conseils personnalisés. Son rôle est à la fois d’aider les patients à diminuer leurs symptômes (en limitant leurs expositions aux allergènes), traitements et à améliorer leur qualité de vie mais aussi d’aider les médecins dans leur suivi médical.

  • Déroulement de la prise en charge

1. La prescription : réception de l’ordonnance ou de l’appel du patient/médecin.

2. La prise de rendez-vous par téléphone avec rappel du rôle des conseillers (qui n’interviennent pas dans le relogement).

3. La VAD :

- évaluation globale : réalisation d’un recueil des données de l’habitat (environnement extérieur, animaux, humidité, ventilation…) et un recueil d’informations sur les habitudes comportementales des occupants

- évaluation précise : une enquête environnementale : pièce par pièce afin de déceler les sources de pollution

- prélèvements et mesures : température ambiante, humidité relative / murale, CO, CO2, formaldéhyde, acariens, moisissures. Les prélèvements et mesures non systématiques sont effectués en fonction des symptômes et des sources identifiées.

4. Le diagnostic/résultats des analyses :

Pour le patient, la visite doit lui apporter :

- des conseils personnalisés d’éviction des polluants et des plaquettes d’information

- un rapport écrit de la visite avec rappels des conseils

- le suivi des conseils doit permettre une amélioration de la santé respiratoire, de l’environnement intérieur et du cadre de vie

Son dossier est transmis si besoin au Pôle départemental de lutte contre l'habitat indigne (PDLHI) / Technicien Service communal d'hygiène et de santé (SCHS) (dans le cas de la ville de Toulon).

Pour le médecin, la visite doit lui apporter :

- un rapport écrit détaillé de la visite (aide au diagnostic, connaissance de l’environnement du patient)

- une diminution des risques à domicile

En région, les conseillers sont amenés à exercer d'autres activités :

- participation à des réunions avec les différents acteurs associatifs et institutionnels (Compagnons bâtisseurs, Caisse des allocations familiales ateliers santé ville, l’Agence régionale de santé…)
- participation à des études scientifiques (Etude Evaluation de l'action des conseillers en environnement intérieur, études avec l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur )
- animation d'ateliers d’éducation thérapeutiques
- formation aux métiers de CEI/CHS (Diplôme universitaire CHS...)
- formation et mise en place d’outils en périnatalité (mallette de naissance,..)
- animation d’ateliers pour former les professionnels de santé ou le grand public.
- animation d’ateliers d’éducation et de promotion de la santé (à destination des enfants en Accueil de loisirs sans hébergement)
- actions de prévention (permanences en Protection maternelle et infantile, stands lors de forums sur la santé).

En outre, les conseillers de la région ont constitué, depuis 2011, un réseau collaboratif, collégial régional, qui a permis aux conseillers d’échanger sur leurs pratiques, de se tenir au courant de l'actualité scientifique, de s’enrichir des expériences de tous les conseillers et de mettre en commun les documents de travail.

Ces  documents de travail ont fait l’objet de discussions et d’échanges, ce qui a permis aux conseillers d'optimiser leurs outils de travail : questionnaire de visite, compte-rendu de visite, prescription de visite, fiches sur les moisissures, acariens, pollens, animaux, et humidité.

Entre deux et quatre réunions par an sont organisées par les conseillers pour évoquer ensemble les dernières actualités les concernant.

Dans le cadre de ce réseau, les conseillers en activité ont suivi plusieurs formations : entomologie environnementale (février 2012), système de ventilation des logements (janvier 2013), champs électromagnétiques dans l’environnement (juin 2013) et perturbateurs endocriniens (juin 2016).

Cette collaboration est  à l’initiative des conseillères de la région PACA qui était en 2011 : Mme Crenes (Toulon), Mme Debail (Nice), Mme Felipo (Marseille), Mme Mesbah (Aix-en-Provence), Mme Prédonzan,  et Mme Speyer (Marseille).

Ce réseau collaboratif, actif depuis 7 ans, est nommé "Groupe Régional des Conseillers (CHS-CEI-CMEI) de la région PACA (GRC)".

Le PRS 2018-2023 adopté par arrêté du Directeur général de l’ARS PACA du 24 septembre 2018 marque la volonté pour l’ARS de faire la promotion des CHS-CEI-CMEI et que soit généralisé à toute la région PACA les interventions de ces professionnels. L’ARS réunira régulièrement pendant la durée du PRS l’ensemble des CHS-CEI-CMEI en activité dans la région PACA afin de les accompagner, en capitalisant sur leurs expériences, à développer l’activité de ces professionnels sur l’ensemble du territoire de la région PACA. La première réunion est prévue le 15 octobre 2018.

Contact : Rachel Felipo, coordinatrice régionale, chargée de mission / Conseillère habitat et santé, APPA PACA - rachel.felipo@appa.asso.fr - Tél. : 06 66 06 20 10

(Source : Fil-à-Fil n° 22 - Habitat et santé - 2ème partie : Qualité de l'air intérieur)


Fil d’information en santé environnementale - Plan du site - Crédits