Le filin Fil d’information en santé environnementale

Le 18 novembre 2021 a lieu la journée européenne d’information sur l’antibiorésistance. A cette occasion, l’Anses publie le bilan de plusieurs suivis qu’elle mène pour prévenir l’émergence et la diffusion de bactéries résistantes aux antibiotiques chez les animaux d’élevage et domestiques en France : l’exposition globale des animaux aux antibiotiques a légèrement diminué par rapport à 2019, ce qui est dans la continuité de la tendance observée depuis le début du suivi et l’objectif de réduction de moitié qui avait été fixé par le plan Ecoantibio 2 est atteint.

Quelles sont les recommandations pour préserver la baisse de l’antibiorésistance chez les animaux et éviter qu’elle ne se diffuse à l’Homme ? Jean-Yves Madec, directeur scientifique sur l’antibiorésistance et responsable du Résapath (Réseau d’épidémiosurveillance de l’antibiorésistance des bactéries pathogènes animales) répond qu'il faut réserver l’usage des antibiotiques aux situations qui le nécessitent, en suivant les recommandations par espèce animale et les obligations réglementaires. La limitation du recours aux antibiotiques passe également par des mesures de prévention, empêchant la transmission des bactéries et assurant la bonne santé des animaux comme la vaccination, l’hygiène, la qualité de l’eau et des aliments etc. Eviter la transmission de bactéries résistantes aux antibiotiques de l’animal à l’Homme peut passer par des gestes très simples, comme se laver les mains après avoir touché un animal. 

 

Publié le 18/11/2021

Tags
Catégorie